6 Nations - Le pays de Galles se fait peur en Ecosse mais vise toujours le Grand Chelem

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Le Gallois George North en duel à la course avec l'Ecossais Byron McGuigan
Le Gallois George North en duel à la course avec l'Ecossais Byron McGuigan | AFP - ANDY BUCHANAN

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le pays de Galles a enchaîné une 13e victoire consécutive en allant s'imposer de justesse en Ecosse (18-11), lors de la 4e journée du Tournoi des 6 Nations. Malgré une énorme 2e période du XV du Chardon, les Gallois demeurent les seuls invaincus dans cette compétition. Ils tenteront de réaliser le Grand Chelem la semaine prochaine à domicile lors de la venue de l'Irlande.

Une équipe invincible depuis 12 rencontres face à une équipe qui a perdu ses deux derniers matches. Sur le papier, en terme de dynamique, il n'y avait pas photo entre le pays de Galles et l'Ecosse. Même à Murrayfield, lieu de la dernière victoire écossaise contre cette formation (en 2017). La seule depuis 2008 (11 défaites). Mais un match se joue sur le terrain. Et quinze jours après sa déconvenue au Stade de France (27-10), le XV du Chardon a fait vaciller son rival.

Avec le coeur et pas mal de talent, les hommes de Gregor Townsend ont mis à mal un collectif en course pour le Grand Chelem. Derniers invaincus, les Gallois ont pourtant pris les choses en mains, avec un essai de Josh Adams, à la conclusion d'une belle action offensive (13e), avant que Jonathan Davies ne plonge en puissance dans l'en-but à la suite d'un long bras de fer devant (30e). A ce moment-là, le pays de Galles menait (15-6). Et à la fin de cette 1re période, l'équipe avait une série d'occasions d'inscrire un troisième essai, et de creuser un trou qui pouvait s'avérer définitif. Mais le courage écossais a gardé son en-but intact.

Et en deuxième période, la transformation était totale. L'Ecosse dominait, enchaînait les temps forts, et finissait par être récompensée par un essai de Graham (58e).

Le XV du Poireau faiblissait, pliait, mais ne rompait pas. Solides en défense, imposant leurs montées défensives rapides, les Gallois avaient toujours un joueur pour arrêter le mouvement adverse. A force de se heurter à ce mur rouge, les Ecossais craquaient. Des pertes de balles, et les espoirs de victoires s'évanouissaient. Anscombe passait une dernière pénalité pour les visiteurs (80e), pour confirmer une victoire (18-11) qui maintient le pays de Galles sur le chemin d'un Grand Chelem.