6 Nations : Grégory Alldritt, le métronome du XV de France

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Grégory Alldritt, à la pointe du combat contre l'Italie
Grégory Alldritt, à la pointe du combat contre l'Italie | AFP - Philippe LOPEZ

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après bavoir réalisé un match plein contre l'Angleterre la semaine dernière, le 3e ligne centre de l'équipe de France Grégory Alldritt a encore réalisé une belle prestation face à l'Italie lors de la victoire des Bleus (35-22).

Il avait été élu homme du match contre l'Angleterre la semaine dernière. Face à l'Italie, Grégory Alldritt a encore réalisé une performance de tout premier plan. Bien sûr, l'essai qu'il a inscrit le fait nécessairement briller davantage que d'autres. Mais son rendement se voit partout ailleurs. Après s'être mis en évidence dans un match où la défense avait mené à la victoire tricolore, il a cette fois surnagé dans une rencontre au niveau plus fluctuant dans des conditions atmosphériques plus incertaines.

Une mi-temps à la hauteur de l'Angleterre

Face à l'Angleterre, il avait été au four et au moulin en compilant un total de 12 courses ballon en main, pour 24 mètres gagnés, et ajoutant un total de 16 plaquages, soit le troisième meilleur total des Bleus. Une semaine après, il a pratiquement rendu une feuille de statistiques comparable, mais en une seule mi-temps : 14 courses ballon en main soit 2 de plus que contre le XV de la Rose, 44 mètres gagnés (soit à la pause le deuxième meilleur total derrière les 71 mètres d'Antoine Dupont), 8 plaquages et une passe après contact.

Toujours bien placé, régulièrement dans les zones d'affrontement, souvent au contest, il était aussi là dans l'alignement, pour sécuriser le premier lancer en touche du match (1re), à la limite des 5 mètres, et à chaque fois lancé comme premier attaquant pour donner de l'air à la défense dans des charges au ras qui faisaient reculer la défense transalpine. Il était récompensé de toute son activité en fin de 1re mi-temps en se trouvant encore au bon endroit, en bout de ligne, pour recevoir une belle passe sautée de Dupont pour le troisième essai tricolore (39e).

Grégory Alldritt, c'est le joueur complet par excellence: rapide, dense, travailleur, technique, il rassemble bon nombre de qualités tant offensivement que défensivement avec ses replis en deuxième rideau, comme sur cette action où il empêchait le dégagement au pied italien de sortir, et qu'il trouvait ensuite l'énergie de percer la défense adverse (75e).

A la fin du match, ses statistiques avaient une sacrée allure : 21 courses (plus gros total des deux équipes), 83 mètres gagnés (plus gros total aussi), et 14 plaquages (seul Bernard Le Roux a plaqué plus que lui dans ce match). Et c'est donc assez naturellement qu'il a été élu homme du match pour la deuxième fois de suite.  La force de l'habitude...