6 Nations : Damian Penaud reprend le cours de son histoire en Bleu face à l'Ecosse

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
L'ailier de l'équipe de France, Damian Penaud, à l'entraînement
L'ailier de l'équipe de France, Damian Penaud, à l'entraînement | AFP - FRANCK FIFE

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Forfait lors des trois premiers matches du Tournoi des 6 Nations, Damian Penaud a été titularisé à l'aile droite pour affronter l'Ecosse (dimanche, 16h, en direct sur France Télévisions). Un retour au premier plan contre une équipe qui rappelle quelques bons souvenirs à celui qui a été élu Meilleur international français la saison passée.

"Quelque chose s'est créé pendant ces trois-quatre mois qu'on a passés ensemble, on est une jeune génération avec beaucoup de joueurs qui ont énormément de potentiel. A nous de créer notre propre histoire par la suite." A la sortie de la défaite contre le pays de Galles en quarts de finale de la dernière Coupe du monde, Damian Penaud affichait sa confiance dans l'avenir. A 23 ans, lui qui n'avait raté qu'un seul match en équipe de France en 2019 (contre les USA au Mondial), se voyait bien prendre un envol collectif, alors qu'il avait surtout surfé individuellement depuis ses débuts marquants (un essai) en Afrique du Sud lors d'une tournée estivale 2017 encore décevante pour les Bleus. Il avait marqué les esprits, en jouant au centre. Sauf que l'embellie personnelle de 2019 n'a pas trouvé d'écho en 2020. La belle histoire bleue, avec ces trois victoires de rang, s'est écrite sans lui ou presque.

Murrayfield, théâtre de son premier doublé international

Pourtant, le 4 janvier, il marque un essai avec Clermont. Quatre jours plus tard, le natif de Brive-la-Gaillarde est bien évidemment couché sur la liste des 42 joueurs sélectionnés pour préparer le Tournoi des 6 Nations. Mais le 1er février dernier, à la veille du premier match du Tournoi contre l'Angleterre, lors de l'ultime entraînement, tout s'arrête. Dans ce traditionnel "Capitain Run", son mollet a lâché en début de séance. Diagnostic : lésion musculaire. On parle alors de 15 jours d'arrêt. Pas de Crunch, pas non plus de match contre l'Italie. Rappelé pour préparer le premier déplacement de cette jeune équipe au pays de Galles, il ne peut postuler à une place dans le groupe. Ce 6 mars, plus d'un mois après sa blessure, le revoilà. En Ecosse, dimanche, le joueu de 23 ans retrouvera sa place de titulaire à l'aile.

Le XV du Chardon, c'est un bon souvenir et un mauvais souvenir. Cela remonte au 24 août dernier, lors du deuxième match de préparation à la Coupe du monde, à Murrayfield, où il inscrit son premier doublé international. Il crève l'écran. Mais la France perd (17-14).

Nommé meilleur international français lors de la Nuit du Rugby, Damian Penaud va prendre le train en marche. Avec lui, l'équipe de France retrouve un joueur très habile sur les ballons aériens, fort en défense, mais surtout qui aime intervenir partout sur un terrain, et qui représente donc un danger permanent pour la défense adverse. Le fils d'Alain Penaud est un perceur de coffre-fort, un dynamiteur de défense, un feu-follet dont les années clermontoises devraient parfaitement s'accommoder à la nouvelle philosophie de jeu du XV de France.

à voir aussi 6 Nations : Penaud à l'aile, Poirot titulaire, le reste du XV de France inchangé pour l'Ecosse 6 Nations : Penaud à l'aile, Poirot titulaire, le reste du XV de France inchangé pour l'Ecosse

Il est bien certain que pour sa 17e sélection, lui qui a plus perdu (10 défaites) qu'il n'a gagné (5 victoires) en Bleu, et qui avait attendu sa 9e sélection pour découvrir le bonheur d'un succès, n'a pas du tout envie que l'équipe de France dévisse. D'autant plus que cette première victoire (27-10), c'était contre l'Ecosse, en février 2019...