6 Nations : "c'est une composition logique et la plus méritante" face aux Anglais, estime Dimitri Yachvili

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Dorangeon
France rubgy
Le XV de France lors de son stage à Nice. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Fabien Galthié a livré ce jeudi sa première composition d'équipe de son mandat de sélectionneur. Pour défier l'Angleterre en ouverture du Tournoi des 6 Nations, il a décidé d'aligner une équipe remaniée par rapport à la Coupe du monde au Japon, avec deux novices. Notre consultant Dimitri Yachvili y voit une composition logique, créée selon les hommes en forme.

Comment analysez-vous cette composition face aux Anglais ?
Dimitri Yachvili :
"C'est une composition d'équipe logique, avec les hommes en forme et des néophytes (Anthony Bouthier et Mohamed Haouas). Fabien Galthié alourdit le pack d'avants avec la titularisation de Paul Willemse en deuxième ligne. Derrière, il y a la ligne de trois-quarts en forme. Fabien responsabilise les joueurs et donne du temps de jeu aux plus méritants. C'est donc une composition logique pour attaquer ce tournoi et un nouveau cycle avec des nouveaux joueurs."

Notre consultant, Dimitri Yachvili.
Notre consultant, Dimitri Yachvili.

Vous l'avez dit, il y a deux nouveaux en Bleu : l'arrière Anthony Bouthier et le pilier Mohamed Haouas. Ce n'est pas risqué de les lancer d'entrée face aux Anglais ?
D.Y.
: "Il faut bien qu'ils commencent un jour. C'est sûr qu'ils vont tomber contre l'une des meilleures équipes au monde. Ça leur permettra de se jauger avec le très-haut niveau. C'est une bonne base de travail quoi qu'il arrive. Sur des débuts comme ça, ça va être important de voir comment ils vont gérer le stress. C'est un France-Angleterre, premier match du Tournoi. Mais si le staff les a mis dans de bonnes dispositions durant les quinze jours de stage, je n'ai pas de doute à ce que ça réussisse. Si on met de l'engagement physique et une force collective, tout viendra naturellement."

Cette composition d'équipe a souvent été alignée à l'entraînement par Fabien Galthié...
D.Y.
: "C'est le but d'avoir les joueurs à disposition quinze jours avant le premier match. On peut trouver des repères et des automatismes à l'entraînement. Il faut enchaîner les séquences de jeu pour que les joueurs apprennent à se connaître encore mieux. C'est important pour ceux qui n'ont pas encore connu l'équipe de France d’enchaîner les temps de jeu. C'est positif."

Fabien Galthié justifie le choix d'Anthony Bouthier :

S'il y a des remaniements dans l'équipe, la base arrière reste dans la continuité de la Coupe du monde avec Dupont-Ntamack comme charnière notamment. C'est important ?
D.Y.
: "C'est important bien sûr. C'est le plus gros défaut en France, dès qu'il y a un échec, on remet tout en question contrairement aux autres nations. Là, il n'y a pas beaucoup de choses à remettre en question. Dupont et Ntamack brillent avec Toulouse, pareil pour Vakatawa au Racing et Penaud à Clermont. Teddy Thomas a montré qu'il avait les capacités pour retrouver sa place."

à voir aussi 6 Nations : L'équipe de France avec Bouthier et Haouas, 2 novices pour le pari du renouveau face aux Anglais 6 Nations : L'équipe de France avec Bouthier et Haouas, 2 novices pour le pari du renouveau face aux Anglais

Selon vous, quelles seront les forces des Bleus face aux Anglais ?
D.Y.
: "Il y a une très bonne ligne de trois-quarts. Je trouve qu'on va rivaliser avec les Anglais sur cette ligne. Devant, on est lourds et costauds. Il faut voir aussi les conditions climatiques. J'espère qu'il ne fera pas trop beau, sinon ça va beaucoup courir et on est assez lourd. On a aussi la conquête comme force. La jeunesse peut aussi être une force avec cette insouciance, qui peut nous permettre de jouer plus libéré."