Angleterre-Italie
Farrel, auteur du 3e essai de l'Angleterre face aux Italiens | AFP - Andreas Solaro

Six Nations: l'Angleterre prend la mesure de l'Italie

Publié le , modifié le

Il n'y a pas eu de surprise dimanche au Stadio Olimpico de Rome dans le dernier match de la première journée du Tournoi des Six nations: l'Angleterre a signé sa 19e victoire de rang contre l'Italie (46-15) avec sept essais à la clé. Avec un scénario très connu dans ce genre de confrontation: des Italiens qui ont fait de la résistance durant une heure avant de craquer face à la puisse et à la vitesse anglaise.

Bien sûr le XV de la Rose, encore une fois grandissime favori du Tournoi, a maîtrisé son sujet, et ne s'est jamais vraiment mis en danger. Pourtant, plus que ne le montre le score, le double tenant du titre a été longtemps accroché par une Squadra Azzura batailleuse et courageuse, mais qui est, hélas pour elle, tombée dans ses travers habituels, ceux qu'elles connaît depuis plusieurs années, et qui l'empêche de franchir un palier. 

Malgré un début de match tonitruant des Anglais (doublé d'Anthony Watson, 3e et 11e), les italiens ne se sont pas délités et sont même bien restés dans la partie. Agressifs en défense, ils n'ont pas hésité à mettre du mouvement et ils n'étaient menés que 27 à 15 à l'heure de jeu après deux essais dont un du jeune ailier Mattia Bellini. Avant de céder physiquement, comme l'an passé à Twickenham, où ils avaient embêté les Anglais pendant plus d'une heure. 

La machine se met en route

Mais, même privés prématurément de leur demi-de mêlée Ben Youngs,  les Anglais ont su faire preuve de patience, persuadés que leur travail de sape allait payer.  C'est effectivement ce qui fut. Et lorsque la machine anglaise s'est mise en route, face à un bloc italien fatigué et devenu plus friable, ce fut un rouleau compresseur. Et au bout, de nouveau la punition, avec trois essais en dix minutes, un bonus offensif, et un résultat logique mais tout de même un peu lourd pour une formation transalpine qui va sans doute devoir encore se bagarrer cette saison pour éviter la cuillère de bois.