Saracens, Edimbourg: pas le même pedigree

Saracens, Edimbourg: pas le même pedigree

Publié le , modifié le

Si deux clubs français disputent ce week-end les quarts de finale de la H Cup, leur tâche s'annonce bien différente. Le Stade Toulousain partira favori de son déplacement à Murrayfield pour y affronter la province d'Edimbourg qui n'a jamais dépassé ce stade de la compétition (Samedi, 16h). Dimanche en revanche, Clermont peut s'attendre à du lourd avec les Saracens, le meilleur club anglais actuel (17h30, France 2).

Edimbourg, le phare de l'Ecosse

Avec le talent de ses internationaux et la force de l'habitude qui est la sienne, la formation dirigée par Guy Novès ne craint personne même si elle respecte tout le monde en Europe. Les Rouge et Noir n'ont sûrement pas oublié comment les Ecossais ont pris le meilleur à deux reprises sur le Racing-Métro lors de la phase de groupes (48-47 puis 27-24). Les deux fois, les joueurs de la capitale étaient venus terrasser en fin de match des Franciliens incapables de résister au rythme et à la débauche d'énergie adverse. Victorieux de cinq de ses six matches (une seule défaite cette saison, à Cardiff), Edimbourg Rugby représente fièrement l'Ecosse à ce niveau de la compétition. Des quarts de finale que les Noir et Blanc n'avaient plus connu depuis 2004 lorsqu'ils s'appelaient encore les Gunners (défaite 36-10 au Stadium de Toulouse).

Sur la belle pelouse de Murrayfield et devant près de 35 000 personnes –une affluence énorme comparée aux 5000 spectateurs qui suivent habituellement le club, Edimbourg tentera de créer l'exploit face au géant continental. Avec quatre couronnes européennes, Toulouse constitue une référence pour toutes les équipes européennes. L'objectif ultime, même pour Edimbourg Rugby -et sa cohorte d'internationaux écossais (Ross Ford, Allan Jacobsen, Mike Blair, Nick De Luca, Chris Paterson…) qui pointe à l'avant dernier rang de la Ligue Celte.

RETROUVEZ EN DIRECT LE MATCH EDIMBOURG - TOULOUSE SAMEDI A 15H50

Saracens, les Springboks d'Angleterre

Clermont, de son côté, risque de souffrir davantage sur la pelouse des Saracens, le club qui monte en Angleterre. Vainqueur de cinq matches dans la poule 5 (unique défaite à Biarritz, 15-10), le club du nord-ouest de Londres joue également les premiers rôles depuis quelques saisons dans le championnat national. Vice-champion en 2010, sacré en 2011 et à la lutte pour la première place avec les Harlequins en ce printemps, les "Sarries" prennent peu à peu la place de Leicester au firmament du rugby anglais. Quasi invincibles dans leur enceinte de Vicarage Road qu'ils partagent avec les footballeurs de Watford, les Saracens n'ont vraiment brillé qu'une seule fois sur la scène continentale (demi-finale en 2008). 

Avec un effectif cosmopolite dont douze joueurs sud-africains (en comptant les internationaux ayant opté pour le XV de la Rose comme le centre Brad Barritt, le pilier Matt Stevens ou le 2e ligne Mouritz Botha), les Saracens disposent des armes nécessaires pour terrasser l'armada auvergnate. Les hommes de Vern Cotter, qui ont fait de cette Heineken Cup le leitmotiv de leur saison, peuvent s'attendre à souffrir face à ces nouveaux riches qui comptent bien dompter l'Europe après l'Angleterre. Les "Jaunards" devront d'abord rivaliser dans le combat pour exister avant d'espérer imposer leur jeu d'attaque. Comme en janvier 2011 lorsqu'ils s'étaient imposés 24-14. Pas une mince affaire.

RETROUVEZ EN DIRECT LE MATCH SARACENS - CLERMONT DIMANCHE A 17H20

Grégory Jouin @GregoryJouin