Saint-André Philippe
Saint-André en conférence de presse | AFP-Langlois

Saint-André a tranché

Publié le , modifié le

Après la mauvaise performance de sa charnière Parra – Trinh-Duc lors du premier test match face aux Argentins, PSA a choisi de sévir pour la deuxième rencontre contre les Pumas, samedi soir à Tucuman. Michalak et Machenaud remplacent donc le duo formé par le Clermontois et le Montpelliérain. Au centre, Mermoz honore sa première titularisation sous l'ère Saint-André, et Fall prend l'aile. Les Clermontois Lapandry et Debaty entrent également dans le XV de départ.

Trinh-Duc et Parra sacrifiés

L'entraîneur du XV de France Philippe Saint-André s'était montré très en colère le week-end dernier, après la défaite incompréhensible de ses joueurs (23-20). Pour certains, leur performance médiocre n'a pas été sans conséquences. C'est le cas de l'ouvreur François Trinh-Duc, dont la passe interceptée fut à l'origine du premier essai argentin. Plein d'enthousiasme lors de son entrée, Frédéric Michalak aura de nouveau droit aux honneurs du XV de départ à sa place, chose qui ne lui était plus arrivé depuis le match pour la 3e place au Mondial 2007. Il formera la charnière avec l'Agenais Maxime Machenaud, qui fêtera à cette occasion sa première cape sous le maillot bleu à 23 ans. Morgan Parra, loin d'être impérial à Cordoba, fait les frais de cette titularisation. "On avait envie de voir Fred et Maxime pour ce qu'ils ont montré depuis quinze jours", a expliqué le technicien français pour justifier ces choix.

Un pack peu modifié

Au centre, Maxime Mermoz remplace Wesley Fofana dont la polyvalence pourrait être utile en cours de match alors que Benjamin Fall prend place sur l'aile à la place de Jean-Marcellin Buttin, dont le nom ne figure même pas sur la feuille de match. Contrairement aux lignes arrières, le paquet d'avants est peu remanié. Satisfait de la conquête de son équipe, qui s'est montré solide en mêlée et performante en touche, l'ancien manager toulonnais a seulement apporté quelques petites retouches. Ainsi, Alexandre Lapandry, auteur d'une entrée remarquée samedi dernier, remplace le Biarrot Wenceslas Lauret qui n'avait pourtant pas démérité. Enfin, Vincent Debaty, plutôt habitué à rentrer en cours de match dans un rôle "d'impact player" prend ses galons de titulaire au poste de pilier droit au relais d'Yvan Watremez blessé au genou. 

"Arrêter de donner des points"

Avec ces changements, Philippe Saint-André espère que les Bleus montreront un autre visage au stade José Fierro de Tucuman, afin d'obtenir une victoire sur le sol argentin qui fuit les Tricolores depuis 1998. "Au niveau des statistiques, ce serait bien mieux de gagner ce match. La semaine dernière, on l'avait sur un plateau et on l'a donné à la 77e minute. A nous d'être beaucoup plus réalistes et d'arrêter de donner des points gratuitement", a d'ailleurs prévenu le sélectionneur. A bon entendeur.

Composition du XV de France : Dulin (Agen) - Fall (Racing-Métro), Fritz (Stade Toulousain), Mermoz (Toulon), Huget (Bayonne) - (o) Michalak (Toulon), (m) Machenaud (Agen) - Ouedraogo (Montpellier), Picamoles (Stade Toulousain), Lapandry (Clermont) - Maestri (Stade Toulousain), Papé (Stade Français, cap.) - Attoub (Stade Français), Szarzewski (Racing Metro), Debaty (Clermont)                                                                                                                                                  Remplaçants : Tolofua (Stade Toulousain), Domingo (Clermont), Samson (Toulon), Lauret (Biarritz), Parra (Clermont), Trinh-Duc (Montpellier), Fofana (Clermont)

Jerome Carrere