Philippe Saint-André XV de France
Philippe Saint-André | FRANCK FIFE / AFP

Saint-André : "On a mis le bleu de chauffe"

Publié le , modifié le

Philippe Saint-André a tenu à saluer ses joueurs après le difficile succès sur les Samoa (22-14) ce samedi au Stade de France. Après avoir rendu hommage aux visiteurs du Pacifique, le sélectionneur national est revenu sur la prestation tricolore et a tiré un premier bilan de cette tournée d’automne prolifique pour le XV de France. Il y a une âme dans cette équipe, a-t-il souligné, heureux de constater le chemin parcouru.

Le match
"Les Samoa étaient très bien organisés avec une bonne conquête et un jeu au pied d’occupation efficace. Ils sont également très physiques. Je veux leur rendre hommage pour avoir gagné la majorité des duels (60 à 70%). C’est dans les un contre un qu’on a le plus subi. Ensuite, ils ont été malins : il y avait toujours un joueur à terre ou les mains sur les genoux après chaque action longue pour casser le rythme. Mais ils sont très forts dans les contests et on a fait trop de fautes de main. C’était le match le plus dur de cette série. On a manqué de vivacité. On a été maladroits sur les turnovers. Comme contre l’Australie, on a deux ou trois touches pas trouvées. On a manqué de réactivité défensive et de lucidité offensive mais il y a eu les neurones et le bulbe. J’ai juste envie de dire aux joueurs de ne surtout pas arrêter la musculation, au contraire".

Les vertus françaises
"On savait que ce serait dur mais mission accomplie ! On avait visé trois victoires, c’est fait. C’est la victoire du courage, de l’abnégation, de la solidarité, de la discipline. Les ballons portés, les mêlées, c’est une fabrication française. C’est de la puissance individuelle mise au service de la puissance collective, comme la défense".

Michalak
"On connaît ses qualités. Si on l’a fait venir, ce n’est pas pour rien. Il a été créatif contre l’Australie et l’Argentine, plus gestionnaire aujourd’hui. Il fait partie avec pas mal de joueurs, en fait tous ceux qui ont disputé les trois matches de novembre, de ceux qui ont pris le bon train".

L’esprit d’équipe
"Il y a une âme dans cette équipe. Les 23 sur le terrain ont tout donné. On a gagné à 23 et on a d’ailleurs très bien fini. Notre coaching a été une plus-value exceptionnelle pour l’équipe. Tout le monde a mis le bleu de chauffe. Il fallait parfois être deux ou trois pour arrêter les Samoans. On a montré des valeurs collectives".

La progression du groupe
"Tout le staff a pris énormément de plaisir à travailler avec ces mecs. On a été très bons contre l’Australie et l’Argentine. Aujourd’hui, il fallait surtout de la maturité collective et de la confiance. On s’est montrés très réalistes. On progresse. Il y a davantage de concurrence et on a des blessés. Je remercie les clubs et la Ligue (LNR). On a pu travailler à 33 début novembre et encore à 27 au début de la semaine. C’est un confort intéressant pour l’équipe".

Voir la video