Saint-André est dans la place

Saint-André est dans la place

Publié le , modifié le

Philippe Saint-André vient d'être officiellement nommé sélectionneur du XV de France par le président de la FFR Pierre Camous à Marcoussis. L'ancien coach de Toulon a dévoilé l'encadrement sportif "resserré et évolutif sur les quatre prochaines années" qui présidera aux destinées du XV de France. "PSA" aura bien comme adjoints Yannick Bru pour les avants, et Patrice Lagisquet pour les lignes arrières. Jo Maso sera le président du comité de sélection.

Il n'y a pas eu de grosse surprise ce vendredi midi à Marcoussis pour la divulgation par Philippe Saint-André du nouvel encadrement du XV de France. Comme prévu, l'ancien responsable des avants toulousains Yannick Bru sera chargé de prodiguer ses conseils au pack tricolore, et le directeur du rugby du Biarritz Olympique Patrice Lagisquet aura en charge les lignes arrières tricolores. "Je voudrais remercier les présidents de ces deux clubs qui ont su trouver un arrangement avec la FFR pour les libérer pour le Tournoi", a souligné l'enfant de Romans. "Ils ont la main dans le cambouis, ils seront près de la réalité", a-t-il précisé quand un journaliste l'a interrogé pour savoir si ce n'était pas un handicap de les avoir à temps plein seulement à partir de juin 2012.

"Travail, humilité, don de soi", voilà les maîtres-mots prononcés par PSA lors de sa première prise de parole officielle. "J’en suis le garant", a-t-il poursuivi, heureux et conscient de sa tâche. "On va tout faire pour préparer la Coupe du monde 2015", a-t-il confié même s’il entend bien que les Bleus soient compétitifs dès le prochain Tournoi des VI Nations.

30 joueurs le 5 janvier, 23 Bleus le 26 

L'encadrement sportif sera resserré et évolutif sur les quatre prochaines années, selon le souhait de l'ancien manager de Sale. Jean Dunyach, vice président de la FFR, sera chargé du haut niveau. Jo Maso sera le président du comité de sélection : il s’agit d'un comité très fort avec également Fabien Pelous, Philippe Sella et Jean-Claude Skrela, "430 sélections au compteur", a lâché PSA.

Le premier comité de sélection sera réuni le 5 janvier avec 30 joueurs car il y aura un stage du 21 au 23 janvier. Le 26 janvier sera donné la liste des 23 joueurs pour l’Italie, premier objectif du sélectionneur. "Je ne pense qu’à cette rencontre pour l’instant". Après le Tournoi, les Bleus disputeront deux tests en Argentine les 16 et 23 juin. "Le Goret" (son surnom de joueur lorsqu'il évoluait à Clermont) a également tenu à s’expliquer sur son management sans rentrer dans les détails mais en insistant sur quelques points.

70 joueurs observés

"Déjà, je voudrais féliciter Marc (Lièvremont) de son parcours en Coupe du monde, de son professionnalisme. On a parlé ici quatre ou cinq heures autours d’un repas. Il m’a transmis beaucoup de choses, ce qu’il aurait aimé faire, ce qu’il faut éviter…etc. Je vais m’en servir". Ensuite, une liste de 60-70 joueurs a été dressée. "Ces joueurs seront suivis sur tous les matches par un réseau qui nous redonnera toutes les infos. On va s’entraîner avec les GPS pour avoir le plus d’infos possibles sur les joueurs, être le plus pro possible, dès le Tournoi des Six Nations 2012". 

"Je vais aller voir les entraîneurs du Top 14 pour discuter avec eux", a-t-il poursuivi. "Je ne me vois pas prendre 10 joueurs d’une même équipe pour préparer un match". "Je souhaite également qu’on joue tous les ans les trois grands du Sud (Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud). Ca te prépare à jouer les meilleurs, au niveau de la vitesse d’exécution. Des gens vont s’occuper de ça".

A noter la création d'un nouveau poste dans cet organigramme. Antoine Marin sera le directeur opérationnel chargé de tout l’extrasportif, un poste voulu par Saint-André pour se décharger de tout ce qui ne concerne pas le terrain. Lionel Rossigneux reste le fidèle attaché de presse du XV de France. Julien Deloire conserve son poste à la préparation physique et Jean-Baptiste Grisoli, que PSA a bien connu à Toulon, devient responsable du secteur médical, assisté de Lilian Barthuel et Rémy Biau (kinés).

Grégory Jouin @GregoryJouin