Philippe Saint-André
Philippe Saint-André, sélectionneur du XV de France | AFP / BERTRAND LANGLOIS

Quels Bleus d'automne ?

Publié le , modifié le

Philippe Saint-André annonce ce matin la composition du groupe qui préparera les matches contre l'Australie (10 novembre au Stade de France), l'Argentine (17 novembre à Lille), et les Samoa (24 novembre au Stade de France). Le sélectionneur du XV de France s'appuiera bien évidemment sur les cadres (Clerc, Rougerie, Parra, Dusautoir, Picamoles, Papé, Maestri) mais devrait ouvrir le groupe à de jeunes prometteurs (Fickou, Gunther, Lauret).

Les cadres, les anciens de retour, les nouveaux prometteurs. C'est toujours la même musique à l'aube d'une nouvelle sélection, et les mêmes questions. Ce matin, à 11h30, au Centre national de rugby (CNR) de Marcoussis, Philippe Saint-André va dévoiler la liste des joueurs appelés à préparer les test-matches du mois de novembre. Trois dates, trois affiches, dont la première contre les prestigieux Wallabies dès le 10 novembre. Cet enchaînement de trois matches en trois semaines, et le désir de plonger certains dans le bain du rugby international, pourrait pousser l'entraîneur, ses adjoints ainsi que le comité de sélection, à ouvrir le groupe très largement. Au lieu des 22 membres, il se pourrait que l'addition se monte à 33. 

En-dehors des habituels cadres de ce groupe (Poitrenaud, Clerc, Rougerie, Trinh-Duc, Parra, Picamoles, Dusautoir, Ouedraogo, Papé, Maestri, Millo-Chluski, Szarzewski), de ceux qui se sont faits petit à petit une bonne place (Fofana, Fritz, Mermoz, Machenaud, Nyanga, Ducalcon, Attoub, Guirado, Debaty), il reste encore pas mal de places. Plusieurs joueurs ont crevé l'écran depuis le début de la saison, comme Gaël Fickou, Wenceslas Lauret, Damien Chouly, Pierrick Gunther, Benjamin Kayser ou Christopher Tolofua. D'autres sont revenus à un très bon niveau, parmi lesquels on peut ranger les Yoann Huget, Frédéric Michalak ou Thomas Domingo. Et il peut encore y avoir des surprises. Si la première journée des joutes européennes n'a pas fait gonfler l'infirmerie tricolore, elle a pu donner à certains joueurs un peu plus de crédit dans l'esprit des sélectionneurs.

Après une saison passée entre leur poste dans leur club et le XV de France, Yannick Bru et Patrice Lagisquet entament leur nouvelle vie d'entraîneur-adjoint à part entière au sein des Bleus, pour épauler Philippe Saint-André. Après un Tournoi des VI Nations décevant (défaites à domicile contre l'Angleterre et au Pays de Galles, nul contre l'Irlande), puis une défaite et une large victoire en Argentine en juin, la France doit passer un cap cet automne, en étrennant son nouveau maillot livré par son équipementier historique, de retour.