Ballon de rugby - Coupe du monde 2015
Ovalie | AFP

Tarbes écope d'un retrait de 15 points et d'une rétrogradation

Publié le , modifié le

Le club de Pro D2 de Tarbes a été lourdement sanctionné mardi par la Ligue nationale de rugby (LNR) pour ses déboires financiers, écopant d'un retrait de quinze points et d'une rétrogradation, a annoncé la LNR.

Onzième de Pro D2 avec 17 points, le Tarbes  Pyrénées Rugby (TPR) ne  disposera donc plus que de deux points au classement, soit huit points de retard sur l'actuelle lanterne rouge Biarritz. "Au vu de la gravité de la situation et des faits qui en sont à l'origine",  la DNACG de la LNR, qui a auditionné les dirigeants du club jeudi dernier, a  infligé au TPR "une mesure de rétrogradation dans la division inférieure à  celle pour laquelle l'équipe professionnelle sera sportivement qualifiée" à la  fin de la saison, a indiqué la Ligue dans un communiqué. Si Tarbes , champion de France de première division en 1920 et 1973, ne  parvenait pas à rattraper son retard et était relégué sportivement en fin de  saison en Fédérale 1, il se retrouverait la saison prochaine en Fédérale 2, la  quatrième division. En plus de cette sanction, le TPR écope au titre de la saison en cours d'un  retrait de quinze points, cinq points en raison de sa "situation financière" et  dix points en raison de la "présentation de documents falsifiés", a ajouté la  LNR.

Le club fait appel

Le club, qui a lancé samedi une augmentation de capital destinée à éponger  un passif de 1,6 million d'euros, a décidé de faire appel de cette décision. "Le TPR s'étonne de la gravité de cette décision. Alors qu'il est lui-même  victime d'une escroquerie pour laquelle il a déposé une plainte, il était déjà  de fait, sanctionné", a réagi le club dans un communiqué. Le club se dit victime d'un partenaire qui avait promis de verser  d'importantes sommes et aurait fourni en appui de sa promesse des documents  falsifiés, inclus dans la présentation des budgets prévisionnels à la Ligue. "Dans cette période, qui est particulièrement anxiogène, le TPR ne  disparaitra pas. Il vivra ! Dirigeants et joueurs s'emploieront sans relâche à  se battre pour maintenir, dans notre ville et notre département, un club de  rugby de haut niveau", a martelé le club.

AFP