Montauban-Grenoble
. | maxppp

ProD2: Grenoble surprend Montauban

Publié le

Un après sa relégation en Pro D2, Grenoble a gagné le droit de disputer la finale d'accession en battant Montauban (22-15) samedi en demi-finales. Dimanche prochain à Toulouse, les Isérois joueront leur remontée directe face au vainqueur de l'autre demi-finale qui oppose dimanche Perpignan à Mont-de-Marsan.

Si l'on peut considérer que les Grenoblois, expérimentés et sur une dynamique positive après avoir écarté Béziers en barrages, annonçaient clairement leur intention de rester le moins de temps possible dans l'antichambre de l'élite du rugby français, leur victoire constitue tout de même une vraie performance. Car les Montalbanais avaient un avantage non négligeable: celui d'accueillir la rencontre dans la cuvette de Sapiac où la ferveur n'est pas usurpée. Mais pour ces demi-finales, tous les compteurs étaient remis à zéro après une longue saison régulière   

Et, visiblement, Grenoble, mû par ses ambitions et s'appuyant sur le plus gros budget de la division, n'a pas fait le déplacement dans le Tarn-et-Garonne en victime expiatoire. Troisième de la saison régulière, le club isérois qui ne partait pourtant pas favori, a fait ce qu'il fallait pour renverser les pronostics.

Montauban réagit trop tard

Les Grenoblois, qui restaient sur une série de cinq victoires consécutives, ont confirmé leur grande forme du moment en se montrant d'une sérénité et d'une efficacité redoutables. Ils ont ainsi inscrit un premier essai dès l'entame, le pilier tongien Sona Taumalolo concluant en force une grosse séquence (5e).  Réduits à quatorze après le carton jaune infligé à Lucas Dupont (23e), ils ont ensuite tenu bon grâce à leur défense et même inscrit une pénalité par David Mélé (30e) avant de faire le break juste avant la pause sur un deuxième essai de Taumalolo (37e, 3-15) après une percée du centre Nigel Hunt.

David Mélé a définitivement éteint les Montalbanais en inscrivant un troisième essai au sortir d'un regroupement (55e) même si les Tarn-et-Garonnais se sont réveillés en fin de rencontre avec deux essais de Chaput (61e) et de Domenech (77e) avant de gâcher une dernière occasion d'amener le FCG en prolongations en commettant une faute sur leur ultime pénaltouche (80+2).
 

France tv sport @francetvsport