Damien Castelain
Le président de la Métropole Européenne de Lille Damien Castelain a jugé la décision du CNOSF "incompréhensible" | STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Le CNOSF refuse l'accession de Lille en Pro D2

Publié le , modifié le

Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a décidé de ne pas remettre en cause la décision de la Fédération Française de Rugby (FFR) refusant la montée de Lille en Pro D2, a indiqué lundi le club nordiste, qui va saisir le tribunal administratif.

Promu sportivement en Pro D2 après être devenu vice-champion de Fédérale 1, le Lille Métropole Rugby (LMR)pourrait bien ne pas voir la couleur de la deuxième division française. Après avoir vu la Direction Nationale d'Aide et de Contrôle de Gestion (DNACG) puis la commission d'appel de la FFR leur barré la route de Lille vers la Pro D2, c'est cette fois le CNOSF qui a enterré les derniers espoirs du club nordiste. Le LMR s'était attiré les foudres de la DNACG après la découverte de dettes équivalentes à 800.000 euros, qui avait refusé sa montée en Pro D2. Une décision confirmée dans un deuxième temps par la Fédération Française de Rugby. La formation nordiste s'achemine donc vers une descente. Dax, 15e et premier relégable du championnat l'an passé, devrait donc disputer la prochaine saison de Pro D2 qui débute le 20 août.

Avis "incompréhensible"

Amené à réagir à cette décision, le président de la Métropole Européenne de Lille Damien Castelain a vivement critiqué cette décision qu'il a "incompréhensible vu les efforts que nous avons fournis et les garanties apportées." Castelain a déclaré ne pas "croire à un 'sudisme' des instances", et soulignant que la "bataille continue au tribunal administratif". C'est un énorme coup dur pour le club nordiste qui a bâti un budget de près de cinq millions d'euros et un groupe de 33 joueurs professionnels, dont dix nouvelle recrues, dans l'optique d'intégrer pour la première fois les compétitions professionnelles. 

Le tweet du club de Lille​