Pau rugby
La section paloise a surclassé Narbonne | PHOTOPQR/L''INDEPENDANT

Le cavalier seul de Pau, Perpignan stoppé

Publié le , modifié le

Pau continue de caracoler en tête de la Pro D2 après avoir décroché sa septième victoire en sept journées, à Narbonne (36-11), loin devant Perpignan qui a été étrillé à Carcassonne (42-20) dimanche.

Qui peut arrêter Pau ? La Section marche sur la Pro D2 en ce début de saison et enchaîne les succès. Cette fois, c'est Narbonne, au Parc des Sports et de l'Amitié, qui en a fait les frais en encaissant trois essais. Seul bémol pour les Béarnais: ne pas avoir pris le bonus offensif, en concédant un essai à la 70e minute. Au classement, le matelas est déjà confortable pour la Section qui possède neuf points d'avance sur Béziers (2e). L'ASBH s'est imposée à Albi (27-23) en renversant totalement la partie en seconde période, après avoir été menée 20 à 7 à la pause. Rien ne va plus pour Albi (6e) qui avait remporté ses quatre premiers matches mais a perdu les trois suivants.

Perpignan 4e) ne tient pas non plus le rythme effrené de Pau. L'Usap s'est lourdement inclinée à Carcassonne en encaissant six essais, ce qui permet aux Audois (5e) de se hisser à hauteur des Catalans au sein d'un quatuor à 19 points comprenant aussi Albi et Mont-de-Marsan (3e). Les Catalans, bien trop approximatifs dans leurs transmissions, peuvent nourrir des regrets car ils avaient réussi à revenir à 30-20 à un quart d'heure de la fin avant de craquer complètement. Du coup, la réception de Béziers  dimanche prochain s'annonce particulièrement alléchante.

En embuscade, Biarritz (8e) s'est difficilement débarrassé de Dax à Aguilera (24-17), ne devant sa victoire qu'à un essai à la sirène de l'ailier remplaçant Rodney Davies, au terme d'un match tendu et ponctué de deux cartons rouges et cinq cartons jaunes. Agen s'est aussi refait une petite santé en allant s'imposer à Tarbes (25-20), ce qui lui permet de remonter à la 7e place. Bourgoin, sanctionné de quatre points par la DNACG pour raisons financières et battu à Mont-de-Marsan samedi (22-6), ferme la marche.

AFP