Bayonne non fusion
L'Aviron bayonnais uni contre la fusion | IROZ GAIZKA / AFP

L'Aviron bayonnais préfère ramer seul

Publié le , modifié le

La désunion se confirme au pays basque. Comme son homologue du Biarritz Olymoique, l'Aviron bayonnais a rejeté vendredi soir le projet de fusion avec son voisin. Dans un vote de son association amateur, le "non" l'emporte avec 78% des suffrages. L'association amateur détenant le numéro d'affiliation à la Fédération française de rugby (FFR), ce vote négatif rend impossible la fusion des deux clubs basques qui, sous réserve de l'aval de l'instance de contrôle financier du rugby, joueront la saison 2015-2016 en pro D2.

Les conséquences sont désastreuses puisque pour la première fois de l'histoire du rugby français, aucun club basque ne  jouera donc dans l'élite du championnat de France la saison prochaine. Le Biarritz Olympique Omnisport avait déjà désavoué le 23 juin son  emblématique président, Serge Blanco, lui refusant la majorité des deux-tiers  nécessaire à une fusion. Il avait en conséquence donné sa démission. Ce scrutin ayant été "entaché d'irrégularités", selon les dirigeants du  club omnisport, une nouvelle assemblée générale du BO Omnisport et un nouveau  vote sont prévus le 30 juin, mais cela devient sans objet après le refus des  amateurs de l'Aviron bayonnais. A Bayonne, le président de l'Aviron, Manuel Mérin, a convoqué une  conférence de presse pour samedi à 9h30, qui sera suivie d'une réunion du  conseil de surveillance du club professionnel.