Bayonne-Colomiers
. | Maxppp - Michel Viala

Bayonne se qualifie pour la finale d'accession

Publié le , modifié le

Bayonne s'est imposé face à Colomiers sur sa pelouse (28-16) dimanche en demi-finale d'accession. Les Basques disputeront la finale samedi prochain à Toulouse contre Aurillac, avec à la clé pour le vainqueur, un ticket pour le Top 14.

Dans une très belle ambiance digne des grandes années de l'Aviron, Bayonne a construit son succès sur ses points forts, une défense solide et un pack qui a su avancer. Dans une partie plutôt fermée, mais très engagée, où Colomiers a beaucoup tenté en première période, les Bayonnais ont fait la différence en deuxième période, en profitant des fautes adverses.

Les Haut-Garonnais, venus sans complexe dans le sillage du toujours joueur David Skrela, acclamé en fin de match pour ses adieux, n'ont pas à rougir de leur prestation d'ensemble. Dans les intentions, les hommes de Bernard Goutta ont souvent fait jeu éga. Ils ont d'abord su gérer le carton jaune de Saout survenu très tôt dans la partie, et  ont également pu compter sur la botte de Skrela, puis ils ont obtenu un premier break en toute fin de première mi-temps par une essai de leur ailier Lagain à la conclkusion d'un contre (16-9 à la pause). Mais ils ont aussi eu quelques failles: leur conquête un brin approximative et leur indiscipline leur auront coûté cher .

Bustos Moyano en maître d'oeuvre

Les Bayonnais ont surmonté leurs moments difficiles, tout en insistant sur le jeu au près, mais en essayant alors de mettre un peu plus de rythme. Ils ont ensuite fait preuve de davantage de maîtrise et d'expérience pour s'imposer, grâce notamment à leur arrière buteur  Martin Bustos Moyano.  Auteur de 23 points au pied à 100 % de réussite, l'Argentin a également été décisif sur le seul essai basque du jour signé de l'ailier néo-zélandais Kade Poki (22-16, 57) alors que Colomiers faisait à ce moment là la course en tête au tableau d'affichage. 

Samedi prochain à Toulouse, les Basques de Vincent Etcheto, deuxièmes de la saison régulière, retrouveront Aurillac (3e), tombeur la veuille de Mont-de-Marsan (28-13) dans l'autre demi-finale, avec l'espoir de retrouver le Top 14 qu'ils ont quitté l'an dernier.


 

Christian Grégoire