La Rochelle
Les Rochelais en action face à Béziers | PIERRE SALIBA/ MAXPPP

Bataille sur deux fronts pour la montée en Top 14

Publié le , modifié le

Oyonnax sacré champion de France de Pro D2 à l’issue de la 27e journée, un billet reste à distribuer pour le Top 14. A trois journées de la fin de saison, ils sont six à prétendre aux phases finales pour le décrocher. La Rochelle, Brive et Pau vont combattre pour recevoir une demi-finale à domicile. Pour Aurillac, Lyon et Tarbes il s’agit seulement d’y participer.

En décrochant le point de bonus défensif à Brive (30-29), Oyonnax a officiellement décroché le titre de champion de France de Pro D2 et le billet d’entrée pour le Top 14 qui va avec. Décrochés par le rythme infernal du club de l’Ain, six clubs sont encore à la lutte pour l’accompagner dans l’élite. Deuxième ex-aequo avec Brive, troisième, La Rochelle (82 points) a conservé son statut de dauphin malgré sa neuvième défaite de la saison concédée à Pau (40-25). Quatrième et quelque peu déboussolés par deux défaites consécutives, les Palois sont repartis de l’avant et reviennent dans le sillage de leurs victimes, à deux petits points (80 points).

Deux trios à la lutte

Sauf accident, ces trois-là sont assurés de disputer les phases finales au deuxième échelon national. Désormais, la bataille s’engage entre eux pour recevoir une demi-finale à domicile. Seuls les deux membres du podium auront cette chance. Cinquième et dernier qualifié virtuel pour participer à la sauterie, Aurillac semble trop loin pour perturber ce trio (73 points). Talonnés par un duo Lyon-Tarbes (71 points), les Auvergnats doivent s’accrocher à cet ultime sésame. A 9 points de la Section Paloise, Rhodaniens et Bigourdans n’ont plus que ce dernier strapontin à convoiter.

Dans ce cadre, la rencontre entre La Rochelle et Tarbes le week-end prochain sent déjà le souffre. Malmenés en terres béarnaises, les Maritimes sont les seuls engagés dans la lutte aux phases finales à recevoir lors de cette journée. Ses concurrents directs se rendent eux chez des équipes en lutte pour le maintien. Quasi-condamné, Massy accueille Aurillac, Aix-en-Provence Pau et Dax Lyon. Bien calé dans le ventre mou et déjà en vacances, Albi sera l’hôte de Brive. Epargnés à l’occasion de cette 28e journée, les hommes de Didier Casadeï ne le seront pas lors de la suivante puisqu’ils affronteront sur leur pelouse La Rochelle. En visite à Lyon, Pau ne sera pas mieux loti. En cas de défaite, le LOU pourrait perdre gros. Car dans le même temps, Aurillac et Tarbes joueront à domicile contre Albi et Colomiers.

Pau seul à conclure à domicile

Juge de paix de cette fin de championnat, Albi clôturera sa saison au Stade Municipal face à La Rochelle. Lyon à Carcassonne et Tarbes à Narbonne n’ont pas grand-chose à craindre. Tout le contraire d’Aurillac et de Brive. En visite à Béziers et à Aix-en-Provence, les deux clubs pourraient affronter des adversaires encore en lutte pour leur survie dans l’antichambre de l’élite. Invaincue à domicile cette saison, la Section Paloise sera la seule du club des six à conclure la saison régulière dans son enceinte.

Défaits neuf fois en treize déplacements, les Béarnais devront montrer autre chose loin de leurs bases lors des deux journées précédentes s’ils veulent offrir au public du Hameau une nouvelle demi-finale. Victimes des mêmes maux, les Rochelais devront appliquer un remède identique pour ne pas connaître un nouveau voyage périlleux en demie. Relégué en fin de saison dernière, Brive termine comme un boulet de canon (3 victoires consécutives), tout comme Aurillac revenu d’une série de cinq matches sans victoire en début d’année. Irrégulier, Lyon n’a plus droit à l’erreur s’il veut dépasser le squad de Jeremy Davidson. A bout de souffle, Tarbes doit se remobiliser s’il veut lutter jusqu’au bout.

Jerome Carrere