Agen lance enfin sa saison

Publié le , modifié le

Agen, finaliste de Pro D2 l'an passé, a décroché sa première victoire de la saison, assortie du bonus offensif, dimanche face à Narbonne (43-8) en clôture d'une 4e journée marquée par les défaites de Biarritz et Perpignan.

Si le SUA (8 pts) est encore loin des hautes sphères du classement occupées par Pau (1er) et Albi (2e), il passe enfin la marche avant après trois défaites. Contre Narbonne, les hommes de Philippe Sella ont capitalisé sur une entame du tonnerre, avec deux essais et deux pénalités qui leur ont permis de mener 18 à 0 après seulement un petit quart d'heure de jeu. En tête 21 à 3 à la pause devant un public d'Armandie rassuré, les Agenais ont remis un coup d'accélérateur en début de seconde période avec deux essais et une autre pénalité (38-3, 53). Il a alors suffi de gérer la fin de la partie et préserver le bonus offensif, chaque camp ajoutant un essai pour alimenter ce score fleuve. Les Agenais devront confirmer samedi prochain (19h) à Perpignan.

Or, l'Usap (10 pts) sera revancharde après sa défaite samedi à Sapiac face à Montauban (24-19). Biarritz a aussi quelque chose à se faire pardonner après avoir enchaîné une deuxième défaite, sur le terrain de Carcassonne (25-18). Les Basques, dont l'apprentissage de la Pro D2 se révèle bien difficile, n'ont même pas pu sauver le bonus défensif et se traînent dans le ventre mou du tableau (8 pts). Réaction attendue contre Tarbes dimanche prochain.

En attendant, Pau (18 pts) et Albi (17 pts) continuent leur course en tête  avec quatre victoires en quatre matches. La troisième place de Tarbes (12 pts) est déjà à bonne distance. La Section s'est imposée de justesse sur le terrain de Béziers (23-22) grâce à une ultime pénalité de Samuel Marques (78e). A domicile, Albi a également dû s'employer face à Dax (24-20), inscrivant trois pénalités en seconde période pour l'emporter. En bas de tableau, Massy est lanterne rouge (3 pts) en dépit d'une bonne prestation à Mont-de-Marsan (défaite 25-22). Accrocheur avec ses trois bonus défensifs, le club francilien court cependant toujours après une victoire.

AFP