Adrien Plante Leicester VS Perpignan H-Cup 12 2010
Adrien Plante (USAP) à l'assaut de la défense de Leicester | AFP - IAN KINGTON

Perpignan garde l'espoir

Publié le , modifié le

Vainqueur la semaine dernière des Tigers (24-19), l'USAP, grâce à une pénalité de Laharrague à la dernière minute, a fait match nul (22-22), dimanche, sur la pelouse de Leicester, pour le compte de la 4e journée de phase de poules de la H-Cup. Un résultat qui permet aux hommes de Jacques Brunel de garder l'espoir de participer aux quarts de finale de la Coupe d'Europe.

Sur un terrain plutôt en bon état compte tenu de la vague de froid et de neige qui s'est abattue sur le Royaume-Uni ce week-end, les envolées au large et  les percées furent rares. Mais les deux équipes n'ont cessé de maintenir  l'intensité à son plus haut dans les zones d'affrontement - rucks, mêlées,  touches. Privé de Guilhem Guirado et Jérôme Schuster en première ligne, l'Usap a été  bousculé et mise à la faute en mêlée, permettant au jeune Billy Twelvetrees,  remplaçant de Toby Flood à l'ouverture, d'exprimer ses talents de buteur (11e, 27e, 46e, 55e, 65e). Nicolas Laharrague, auteur d'un drop dès la 7e minute, lui répondait face aux poteaux (29e, 40e, 62e, 79e), profitant notamment des erreurs au sol des Tigres,  prompts à venir gratter les ballons dans les rucks, pas toujours de manière très  académique.

Deux actions individuelles amenaient un essai de part et d'autre. Côté anglais, Alessana Tuilagi, sous les yeux de son frère Henry aligné chez  les Catalans, jouait vite une pénalité et plongeait dans l'en-but (32e), donnant  ainsi l'avantage à Leicester à la pause (13-9). Mais le demi de mêlée catalan David Mélé répliquait (42e): avec Henry Tuilagi en sortie de mêlée, il s'échappait petit côté et aplatissait en  coin. Alors que les Catalans semblaient au bord de la rupture après le carton  jaune d'Alvarez Kairelis pour avoir renversé en l'air son vis-à-vis en touche  (22-19 à la 72e), Twelvetrees manquait deux pénalités. Et le centre, Maxime Mermoz, auteur d'un essai de 90 m il y a deux ans sur  le même terrain, franchissait enfin le rideau défensif adverse, relayé par  Nicolas Mas qui passait par le sol. Les Anglais se mettaient alors à la faute et  Laharrague, face aux montants, n'avait plus qu'à remettre les deux formations à  égalité (22-22).

Dans la poule 5, relevée et serrée, Llanelli tient les rênes avec 15 points,  suivi de Leicester (13 pts), et l'Usap (12 pts). Les Catalans, qui se déplacent  à Trévise la prochaine journée (15-16 janvier), auront l'obligation d'y  engranger le maximum de points avant un match déterminant face aux Scarlets à Aimé-Giral.

Déclarations :

Richard Cockerill (manageur de  Leicester au micro de Sky Sports): "Nous sommes un peu déçus car nous avions  l'occasion de creuser l'écart et remporter le match. (...) Les Perpignanais ont  tué le jeu: 13 pénalités à 7, dont 10 dans leur moitié de terrain. On nous avait  dit qu'il n'y aurait aucune tolérance si l'on conservait le ballon au sol, si  l'on venait sur le côté des regroupements, si l'on se mettait hors jeu.. Mais  aujourd'hui il y avait beaucoup de tolérance là-dessus. Je ne vais pas mettre en  cause l'arbitre pour ce résultat. Les Perpignanais sont venus avec un plan, on  les a laissés le réaliser, l'arbitre les a laissés et ils s'en tirent avec deux  points."

Geordan Murphy (capitaine et arrière de Leicester au micro de Sky Sports):  "Bien que je pense que nous ayons fait le jeu, beaucoup de décisions ne nous ont  pas été favorables. Je pense que nous avons montré beaucoup de bonnes choses  (...) mais nous avons manqué aussi quelques coups de pieds donc nous sommes un  peu déçus par ce match nul. Evidemment, ce n'est pas la fin du monde. Les deux  prochaines rencontres de janvier vont être cruciales."

Voir la video

Voir la video

Isabelle Trancoën