Perpignan Leicester Jérôme Porical course ballon en main H Cup 12 2010
Jérôme Porical (USA Perpignan) | AFP - Raymond Roig

Perpignan et Toulouse, une envie de maison

Publié le , modifié le

Perpignan a besoin d'un succès dimanche face aux Gallois de Llanelli pour décrocher un quart de finale de Coupe d'Europe et d'une victoire bonifiée pour assurer la première place de sa poule. Déjà qualifié, Toulouse visera la victoire pour recevoir à la maison et faire tomber quelques statistiques. A suivre en direct sur le site.

C'est "un véritable 8e de finale" pour le manageur Jacques Brunel. "C'est l'un des matches les plus compliqués du week-end européen face à une équipe de grande qualité, qui a montré de belles choses depuis le début de cette Coupe d'Europe." Mais aussi des mauvaises. La défense des Gallois est l’une des plus mauvaises de la compétition. Pour éviter de tomber dans un match fou et débridé que les Scarlets adorent, les Catalans devront limiter les déchets en conquête et les pertes de balles dans le jeu. "Il nous faudra être capable de peser sur cette équipe galloise. Il faudra être très méthodique. Ils se complaisent dans le désordre. Ils excellent face à une équipe sans structure", analyse-t-il.

La clé sera la défense catalane et sa capacité à mettre une pression sur les attaquants gallois. "C'est une équipe très joueuse, très entreprenante, qui démontre de grandes qualités dans le mouvement", constate Brunel en référence match aller remporté par les Gallois 43-34, les deux équipes prenant le bonus offensif. En outre, Llanelli peut encore viser une des deuxièmes places qualificatives en cas d succès bonifié. "Ils vont jouer le coup à fond", résume le coach. Cela tombe bien, Perpignan aussi.

A SUIVRE EN DIRECT SUR LE SITE

Si les Toulousains aiment mettre à mal les statistiques, ils en ont trois à changer. D’abord ils devront s’imposer chez les Wasps de Londres où ils n’ont jamais gagné en trois confrontations, au mieux un nul 15-15 en 2005. Ensuite, avec un succès, Toulouse battra son record de points en poule, 26 contre 25 actuellement, obtenu en 2004 et 2006. Enfin, le champion d’Europe en titre vise un grand chelem en phase de poule, réalisé à sept reprises par les Wasps (1998), Bath (2002), Leinster (2003 et 2005), Scarlets (2007), Biarritz (2007) et Cardiff (2009). 

Le vrai enjeu est surtout d’avoir la possibilité de jouer le quart au Stadium. Avec une victoire, Toulouse peut accrocher le statut de tête de série N.1. Une aubaine financière qui peut rapporter jusqu'à 1 millions d'euros de recette. Mieux, Toulouse pourrait aussi recevoir la demi-finale en France comme l’an dernier. Une occasion à ne pas manquer pour Guy Novès qui a décidé d’envoyer la « grosse » équipe face à une équipe revancharde après sa défaite à Glasgow (20-10). 

A SUIVRE EN DIRECT SUR LE SITE

Mathieu Baratas