Thomas Domingo
Thomas Domingo | AFP

Parra, Domingo et Kayser dans le XV de France pour affronter les Samoa

Publié le , modifié le

Philippe Saint-André a effectué trois changements dans l'équipe de France par rapport au match gagné contre l'Argentine samedi à Lille. Morgan Parra prend la place de Maxime Machenaud à la mêlée. Thomas Domingo remplace Yannick Forestier comme pilier gauche, et Benjamin Kayser évoluera au talonnage à la place de Dimitri Szarzewski. L'arrière Brice Dulin, incertain en raison d'une blessure à une cuisse, est confirmé dans le XV de départ. Benjamin Fall repart en club.

Troisième et dernier test-match de novembre, et Philippe Saint-André a pour la première fois modifié sa charnière, et procédé à deux changements en première ligne. Pour le reste, c'est du copié-collé des deux premières rencontres. "Nous avons décidé de faire confiance à cette équipe et à son ambition pour le match le plus important et piégeur (sic) de cette série. Il n'y a aucune sanction. Les deux premiers matches, on a joué à 23", a rappelé le sélectionneur lors de l'annonce de la composition de son équipe.

Très sollicité lors des deux premiers matches, notamment en défense, Maxime Machenaud prendra la direction des tribunes pour le match contre les Samoa, Morgan Parra retrouvant son poste à la mêlée, faisant équipe avec Frédéric Michalak. C'est la première fois depuis quatre matches que Machenaud ne porte pas le N.9. Dans un match présenté comme particulièrement engagé physiquement, avec beaucoup de combat au près, le Clermontois jouera une belle carte pour retrouver un poste de titulaire lors du Tournoi des VI Nations. Mais il devra montrer qu'il peut accélérer autant le jeu que le Racingman, et trouver une aussi bonne entente avec le Toulonnais. "Morgan Parra a fait une très bonne rentrée la semaine dernière. Tactiquement, on veut mettre des choses en place", a justifié le sélectionneur. "On a deux buteurs de classe mondiale qui commencent (le match), la cohérence fait que Michalak a été impeccable depuis le début avec un professionnalisme imposant. Il risque de continuer à prendre le jeu au pied tout en sachant que Parra peut prendre les tirs au delà des 40 mètres. Nous n'en avons pas parlé. On décidera ça vendredi."

Le gaz de Domingo et Kayser en 1re ligne

Pour relever le défi du combat, mais aussi apporter du dynamisme dans les phases offensives, le staff tricolore a décidé de remplacer Szarzewski et Forestier par Kayser et Domingo. Les deux Clermontois sont ainsi "désolidarisés" de Vincent Debaty, le troisième Jaunard de 1ère ligne qui demeure sur le banc avec son statut "d'impact player". Avec Nicolas Mas à droite, la 1ère ligne tricolore aura fière allure, et beaucoup de gaz. "J'ai voulu faire un peu de coaching", a-t-il ajouté. "Dimitri le comprend, il fait partie des leaders de cette équipe. Il est déçu car il est compétiteur mais, bon, on gagne et on perd à 23, l'important c'est l'équipe."

Pour le reste, rien ne change, notamment Brice Dulin qui, malgré une blessure à la cuisse, a convaincu l'encadrement tricolore de le maintenir au poste d'arrière. "On n'était pas très confiant mardi", notait le sélectionneur. "Hier (mercredi), c'était la journée de récupération, il est resté pour travailler avec les kinés et le docteur et il a fait une séance qui était rassurante. Ce matin (jeudi), il était premier à se réveiller, il a fait une séance à 08H45 avec de la vitesse max et il est à 100%. Il a très bien sprinté, il n'a aucune douleur". Du coup, Yoann Huget demeure sur le banc, et Benjamin Fall, appelé dimanche pour suppléer Dulin en cas de forfait, devrait repartir en club ce soir, "s'il n'y a pas de pépin cet après-midi à l'entraînement", a précisé PSA.

De nouveau face au "piège français"

Depuis samedi, les joueurs entendent le même discours: "On était outsideur contre l'Australie, c'était du 50-50 contre l'Argentine, là on arrive en tant que favori. On va savoir si on peut gérer d'être favori et continuer à gagner. On veut essayer d'installer une culture de la performance et de la régularité au très haut niveau. C'est le challenge qui nous attend samedi", scande Saint-André. "On sait que dans le rugby français, culturellement, on préfère être outsideur que favori. Là, il faut assumer. On est quatrième au classement IRB, les Samoa sont neuvièmes, on ne peut pas dire qu'on est outsideur. L'excellence, c'est banaliser les exploits. Ca a toujours été le mal du rugby français. Il y a un nouveau groupe, avec une jeune génération. Ils ont les clés pour montrer qu'ils sont capables d'enchaîner des matches de très haut niveau. Ca va être intéressant de voir s'ils sont capables mentalement, physiquement, de remettre la même intensité. Si on met 5% ou 10% de moins dans la férocité, dans l'envie d'avancer, dans la solidarité, dans la qualité de nos plaquages et de nos nettoyages, ce sera un match compliqué".

Composition du XV de France

Dulin (Castres) - Fofana (Clermont), Fritz (Stade Toulousain), Mermoz (Toulon), Clerc (Stade Toulousain) - (o) Michalak (Toulon), (m) Parra (Clermont) - Ouedraogo (Montpellier), Picamoles (Stade Toulousain), Nyanga (Stade Toulousain) - Maestri (Stade Toulousain), Papé (Stade Français, capitaine) - Mas (Perpignan), Kayser (Clermont), Domingo (Clermont)
Remplaçants: Szarzewski (Racing-Métro), Forestier (Castres), Debaty (Clermont), Suta (Toulon), Chouly (Clermont), Machenaud (Racing-Métro), Trinh-Duc (Montpellier), Huget (Stade Toulousain)

Voir la video