Fulgence Ouedraogo (Montpellier)
Fulgence Ouedraogo (Montpellier) | ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Ouedraogo: "Pas de matches faciles"

Publié le , modifié le

Montpellier entame la H Cup 2012-13 par un périlleux déplacement à Mayol où l'ogre toulonnais perd très rarement. Pour le capitaine languedocien Fulgence Ouedraogo, le MHR sera plus efficace que l'an dernier, l'expérience aidant. Il veut croire à la qualification même si la poule est difficile avec aussi les Anglais de Sale et les Gallois de Cardiff.

Deux clubs français qui se rencontrent, c'est dommage. On a l'impression que ce n'est pas la Coupe d'Europe.
Fulgence Oudreaogo: "C'est vrai qu'on joue Toulon. On aurait préféré rencontrer une équipe britannique ou italienne. Là, ça reste un peu dans le cadre Top 14. Après, jouer une équipe comme Toulon, c'est se confronter à l'une des meilleures équipes européennes. Pour nous, c'est une bonne confrontation, avec une forte intensité. On l'a vu il y a trois semaines (Montpellier s'était incliné à domicile 32-25 face au RCT)".

On a l'impression que c'est l'expérience toulonnaise qui avait fait la différence ce jour-là…
F.O: "Oui, c'est vrai. Ce n'est pas une honte de le dire. Il n'y a que des internationaux dans leur effectif. Ils ont tous l'habitude de ces rencontres-là, de ces atmosphères particulières. A nous d'essayer de combler cette différence et d'essayer de progresser rapidement".

Le surnom de "Galactiques" est-il mérité pour Toulon ?
F.O: "Oui, ils n'ont que des très bons joueurs, internationaux pour la plupart. Ils le montrent depuis le début de saison en dominant le championnat. Ils sont très forts".

Le retour des Argentins va-t-il redonner un nouveau souffle à Montpellier ?
F.O: "Je ne sais pas s'ils seront tous en forme après le Four Nations. Maintenant, c'est toujours bien de récupérer l'ensemble de notre effectif et surtout les blessés".

Toulon, vous connaissez, mais que savez-vous de Cardiff et Sale, les deux autres adversaires de la poule ?
F.O: "Sale, on les a joué en Amlin Cup il y a trois quatre ans maintenant. C'est une équipe redoutable avec un bon passé en H Cup. Même s'ils ont des difficultés cette saison en championnat, le fait de disputer une nouvelle compétition va les relancer. Cardiff, je ne connais pas et je n'ai jamais joué contre eux. Mais les Gallois sont en forme en ce moment. Au niveau des clubs, je ne sais pas ce que cela donne mais je ne m'attends pas à des matches faciles".

Une recrue comme le Néo-Zélandais Shontayne Hape peut-elle aider Montpellier à franchir un palier ?
F.O: "Il a de l'expérience, peut amener son enthousiasme. C'est un bon joueur et on compte sur lui comme sur les autres recrues pour cette compétition".

Quels enseignements vous retenez de la saison dernière en H Cup ?
F.O: "On aurait pu gagner pratiquement toutes nos rencontres mais on n'en a gagnée qu'une seule. Voilà, chaque fois on était proche mais on n'y était pas. C'est ça la différence entre notre championnat et le très haut niveau. Ce sont les détails qui font toute la différence. On devrait avoir un peu plus de maîtrise et on souhaite que ça tourne en notre faveur cette année".

Commencer à l'extérieur, c'est mieux ?
F.O: "Ca nous plonge pleinement dans le bain de cette compétition. On va rencontrer un des favoris du coup ça va lancer notre compétition. On sera à température (sourire)".

La Coupe d'Europe peut-elle cartonner à Montpellier ?
F.O: "C'est une compétition nouvelle, pour les joueurs comme pour le public. L'an dernier on avait délocalisé à La Mosson et on avait fait un bon match. Ca avait plu à beaucoup de personnes. J'espère que ça va donner envie aux gens de revenir au stade et de suivre cette compétition".