Novès: "On a un club remobilisé"

Novès: "On a un club remobilisé"

Publié le , modifié le

"On a un club remobilisé", a soutenu le manager toulousain Guy Novès à l'approche du quart de finale de Coupe d'Europe que les champions de France et quadruples champions d'Europe disputeront samedi à Edimbourg.

Dans quel état d'esprit votre équipe aborde-t-elle ce nouveau quart de finale européen ?
Guy Novès: "Tout le monde est extrêmement concentré. On a un club remobilisé. C'est pour cela que le Stade change de musique dans cette période-là. Avant les matches du Tournoi, on gère l'effectif, on essaie de protéger les internationaux. Après, on les fait récupérer. Là, on redevient pro depuis une semaine. Chaque semaine le Stade toulousain va monter en puissance, comme chaque année. Nous sommes capables de le faire depuis plusieurs saisons, quand l'odeur des phases finales se fait sentir. Les mecs ont faim et je sais qu'au niveau de l'état d'esprit nous serons prêts. Mais ce match arrive un peu tôt parce que la machine n'est pas huilée. On va donc faire appel à l'expérience, à la concentration des internationaux et à l'envie des autres".

Ce quart (la 14e fois sur 17 que le club atteint la phase finale, ndlr) a-t-il un parfum particulier après votre parcours chaotique en poule ?

G.N: "Un quart de finale européen a le parfum d'un quart de finale européen (sourires). Nous ne sommes plus dans l'état d'esprit des matches de poule. C'est un match-couperet et cela n'a rien à voir. Nous commençons à avoir l'habitude de gérer le stress inhérent à cette compétition. J'espère que cette expérience nous servira contre cette redoutable équipe d'Edimbourg".

Justement, que craignez-vous le plus ?
G.N: "Ils ne cessent de répéter que c'est LE match de leur saison. On va tomber sur des gars hyper-motivés. Je crains leur volonté farouche de continuer l'aventure en Coupe d'Europe, après avoir accompli un superbe parcours avec un seul match perdu. Ils ont de grosses qualités techniques, une aptitude à jouer très bien leurs ballons, à avoir une conquête propre. Ils ont la capacité à se déplacer sur le terrain. Cette équipe-là, nous n'allons pas l'épuiser. Je crains son enthousiasme et ses qualités techniques. Je crains tout. On espère déjà avoir nos ballons dans de bonnes conditions. J'espère que si on ne peut pas les prendre en puissance, eux non plus ne le pourront pas. S'il pleut, puisque cette équipe tient le ballon, ça sera peut-être un avantage pour nous, alors qu'on pourrait penser a priori, parce que nous sommes Toulousains, que cela serait défavorable"

RETROUVEZ EN DIRECT LE MATCH EDIMBOURG - TOULOUSE SAMEDI A 15H50

.

AFP