Fulgence Ouedraogo (Montpellier)
Fulgence Ouedraogo (Montpellier) | ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Montpellier veut poursuivre son rêve

Publié le , modifié le

Une semaine après le nul (16-16) contre le Leinster, champion d'Europe en titre, l'équipe de Fabien Galthié se rend en Angleterre pour défier Bath. Pour sa première participation à la Coupe d'Europe, les Montpellierains vont affronter une formation condamnée à la victoire après son revers initial à Glasgow. Mais ont-ils les moyens de réitérer leur belle performance contre les Irlandais ? De cette réponse, dépendra le sort de ce match, et l'avenir européen.

SUIVEZ LE MATCH EN DIRECT VIDEO DIMANCHE A PARTIR DE 15H52

"On a besoin de rêver. Notamment quand pendant quatre mois on a souffert, et qu'on va encore souffrir." En pleine période de Coupe d'Europe, Fabien Galthié, entraîneur de Montpellier, sait bien que la belle éclaircie entrevue avec le nul contre le Leinster n'efface pas tous les errements passés, et cette 12e place en Top 14 avec deux victoires et un nul au compteur. Mais ce nul contre le champion d'Europe en titre, qui aurait été une victoire sans une dernière pénalité adverse à l'ultime seconde, a apporté "une forme de bouffée d'oxygène" à un collectif marqué par cet affrontement intense, qui devrait pas être bien différent de ce qui l'attend en Angleterre. "Ca va être tout aussi difficile, sauf que ce sera à l'extérieur, que Bath a perdu", signale le technicien héraultais. "Si on arrive à sortir des matches comme ça, on va progresser, c'est sûr. Mais je ne sais pas si on va y arriver."

Surprise de la précédente saison en championnat avec une place de finaliste, Montpellier veut continuer son évolution sans fixer d'objectif de résultat, privilégiant le contenu: "La Coupe d'Europe va nous amener la progression. L'an dernier, l'objectif était de hausser notre niveau de jeu global. C'est le même cette année." Avec une autre intensité dans ces matches européens, et un calendrier très resserré dans les semaine à venir (trois matches de Top 14 à quatre jours d'intervalle fin novembre-début décembre), le staff du MHR doit "gérer l'effectif. Il faut faire attention." En retrouvant ses internationaux et notamment son capitaine Fulgence Ouedraogo, auteur d'un essai la semaine dernière, Montpellier a retrouvé de la solidité et un leadership qui lui manquait peut-être lors des premiers mois de championnat.

Dans le jeu, Fabien Galthié s'attend, avec Bath, à "quelque chose de plus frontal" que le Leinster, "de très costaud", avec l'arrivée de quelques internationaux notamment de l'hémisphère Sud. "C'est une équipe à gros potentiel, qui a perdu un match qu'ils n'auraient jamais dû perdre." Autour des internationaux anglais Moody, Barkley, ou Hipkiss, ou écossais (Taylor) sont venus s'ajouter des internationaux de l'hémisphère Sud, comme le All Black Stephen Donald, le Samoan Anthony Perenise. Bath, le deuxième plus beau palmarès d'Angleterre avec Leicester, veut reconquérir l'Europe, déjà mise à ses pieds en 1998. Mais l'équipe héraultaise veut poursuivre son chemin de trouble-fête. Ramener quelque chose d'Angleterre sera d'autant plus important qu'un resserrement pourrait survenir dans ce groupe 3, si le Leinster domine Glasgow dans l'autre rencontre.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze