Benoit Paillaugue (Montpellier) - Lyon
Benoit Paillaugue (Montpellier) | AFP - PHILIPPE MERLE

Montpellier revient aux affaires domestiques

Publié le , modifié le

Montpellier, débarrassé de la Coupe d'Europe, a l'occasion de réintégrer la première partie du classement du Top 14 de rugby en cas de victoire contre une équipe du Stade Français aux statistiques impressionnantes en ouverture de la 16e journée.

Les Montpelliérains reviennent donc aux affaires intérieures marquées par un début de saison raté, rendu très difficile par l'absence des internationaux disputant la Coupe du Monde en Nouvelle-Zélande, et par une belle réaction menée, entre autres, par les revenants François Trinh-Duc et Fulgence Ouedraogo. Avec une seule défaite toutes compétitions confondues depuis le 28 octobre et quelques succès marquants à l'extérieur comme à Perpignan, le Stade Français, qui a survolé sa poule en Challenge européen, a valeur de test.

"On va essayer de s'accrocher car en ce moment le Stade français est très, très impressionnant. Il a gagné cinq des six ultimes matches. Il a surtout remporté des bonus offensifs devant Clermont, Castres et à Perpignan. Avec des joueurs à l'arrière comme Arias ou Sackey, ou des avants comme Parisse, il possède un effectif de qualité sur le papier", a estimé l'entraîneur montpellierain, l'ex-Parisien Fabien Galthié, privé sur blessure du 2e ligne Mickaël De Marco.

Côté Parisien, l'objectif est de faire oublier le dernier déplacement en Top 14, soldé par une lourde défaite (39-6) chez le promu Bordeaux-Bègles. Un nouveau succès à l'extérieur, comme celui glané le 25 novembre à Perpignan (35-16), renforcerait la candidature à la phase finale dont le Stade Français est absent depuis 2009. L'ouvreur et stratège argentin Felipe Contepomi, un temps incertain, est annoncé comme titulaire.

AFP