Jordan Joseph
Jordan Joseph, numéro 8 de l'équipe de France de rugby des moins de 20 ans | CRÉDITJUAN GASPARINI / AFP

Rugby - Coupe du monde U20 : Jordan Joseph confirme son nouveau statut avec les Bleuets

Publié le , modifié le

Un an après avoir été élu meilleur joueur de la Coupe du monde de rugby des -20 ans, Jordan Joseph confirme son nouveau statut chez les Bleuets, avant d'affronter l'Argentine pour le dernier match de poule, mercredi 12 juin. Bien qu'il sera remplaçant face aux Pumitas.

Sébastien Piqueronnies l’avait sorti de nulle part. Ou plus précisément de Massy (Essonne). Comme Matthieu Bastareaud, Yacouba Camara ou encore Judicaël Cancorret. Et ce fut la véritable révélation. A l’occasion de la Coupe du monde de rugby des moins de 20 ans 2018, Jordan Joseph s’est révélé au monde du rugby. A même pas 18 ans et sans une seule minute de jeu avec une équipe professionnelle. Le pari était osé. Mais il faut dire qu’avec ses mensurations, difficile de se passer d’un tel profil au poste de troisième ligne centre. 115 kg sur la balance pour 1m89, le gamin est impressionnant. Et il l'est tout autant sur le terrain. De quoi rapidement gagner sa place dans le XV de départ concocté par le manager des Bleuets.

à voir aussi Mondial U20 : l'Equipe de France domine le Pays-de-Galles et se rapproche des demi-finales Mondial U20 : l'Equipe de France domine le Pays-de-Galles et se rapproche des demi-finales

Le malheur de Zegueur, le bonheur de Joseph

Son entrée en jeu face à l’Irlande lors du premier match, profitant de la blessure du titulaire au poste de numéro 8 Sacha Zegueur, a convaincu le staff de le faire débuter. Et dire que lui aurait pu rater le rendez-vous mondial, blessé au ménisque en début de saison. Plus qu’un impact player, Jordan Joseph apparaît comme l’un des moteurs du groupe. Il enchaîne alors quatre titularisations, prenant part à toutes les rencontres de la compétition, s’offrant au passage un doublé contre l’Afrique du sud lors du dernier match de poule. Explosivité, gestuelle et (déjà) de la maturité… le Massicois impressionne. Il est alors désigné meilleur joueur de la compétition et soulève le titre de champion du monde. Des débuts internationaux fracassants qui vont accélérer son début de carrière.

D'impact player à leader

Le joueur est courtisé mais c’est finalement le Racing 92 qui rafle la mise, paraphant un contrat de trois ans avec le natif de Gonesse (Val-d’Oise). Malgré une concurrence accrue dans les Hauts-de-Seine avec Antonie Classen, Jordan Joseph grappille du temps de jeu en Top 14 (11 matchs, 6 titularisations) et s’offre même deux essais. Laurent Travers et Laurent Labit lui font également découvrir la coupe d’Europe, face à l’Ulster (Irlande).

Un palier franchit avec les Ciel et Blanc qui lui a permis de véritablement s’imposer avec les Bleuets. Quatre matchs pour autant de titularisations lors du tournoi des VI Nations, suffisant pour inscrire trois essais. Et le puissant racingman est reparti sur les mêmes bases lors de la Coupe du monde, ayant déjà inscrit deux essais… en deux matchs (doublé contre les Fidji). Tout juste un an après avoir éclaté aux yeux du grand public, Jordan Joseph semble désormais indéboulonnable du XV de départ. Et un atout majeur dans la quête d’un deuxième titre mondial.

Maxime Gil gil_maxime_34