Jordan Joseph avec équipe de France de rugby des -20 ans
Jordan Joseph face à l'Irlande avec équipe de France de rugby des -20 ans | Raymond ROIG / AFP

Mondial U20 : En club, les Bleuets connaissent des fortunes diverses

Publié le , modifié le

Mercredi, les Bleuets sont venus à bout de l’Irlande, portés par Romain Ntamack et Maxime Marty. Tous deux sous contrat avec le Stade Toulousain, le demi d’ouverture et l’ailier n’ont pas le même temps de jeu avec les Rouge et Noir, mais ont connu la même efficacité avec le maillot tricolore. L’occasion de se pencher sur les temps de jeu actuels en Top 14 de ceux qui feront le futur du XV de France.

Quel est le point commun entre Antonin Berruyer, Killian Geraci, Pierre-Henri Azagoh et Ugo Boniface ? Celui d’avoir déjà foulé au moins une fois dans la saison les pelouses de Perpignan, Béziers ou Narbonne, les trois stades dans lesquels l’équipe de France des -20 ans joue sa Coupe du monde. Avec leurs clubs de Grenoble (Berruyer et Geraci), Massy (Azagoh) et Bayonne (Boniface), tous les quatre se sont vu offrir du temps de jeu en club cette saison : Top 14 pour les uns, Pro D2 pour les autres… mais aussi aucune minute pour quelques-uns.

8 joueurs sans expérience

Le mieux loti s’appelle Clément Laporte. L’arrière a été l’une des pièces-maîtresses du XV d’Agen cette saison, titularisé à 12 reprises en Top 14 (pour 16 matches disputés) et lors de deux matches de Challenge Cup (titulaire les 2 fois). Une première saison professionnelle riche, entre le maintien en Top 14 acquis avec le SUA et ses trois premières sélections avec les Bleuets lors du Tournoi des 6 Nations. Sa titularisation contre l’Irlande, mercredi, n’a donc été que la suite logique de sa progression.

Tout comme pour Cameron Woki. Le 3e ligne, à l’ascension fulgurante ces derniers mois, est le deuxième joueur ayant accumulé le plus de temps de jeu cette saison. Avec l’Union Bordeaux-Bègles, il a participé à 20 matches toutes compétitions confondues (12 titularisations), obtenant 1026 minutes avec les Bordelo-Béglais. Une première saison pleine avec l’UBB.

Le podium est complété par le Grenoblois Antonin Berruyer. Avec le FCG, le 3e ligne a pris part à 18 matches de ProD2 (12 titularisations – 964 minutes). Il est talonné par Arthur Coville, demi-de-mêlée du Stade Français. Le Parisien a été l’un des acteurs du maintien des Parisiens en Top 14 (18 matches joués, 12 titularisations – 841 minutes). En revanche, l’ancien joueur de Vannes a été mis au repos sur la scène européenne (3 matches – 69 minutes).

Killian Geraci (2e ligne), 18 matches de ProD2 avec Grenoble (6 titularisations – 563 minutes) et Romain Ntamack, demi d’ouverture du Stade Toulousain (10 matches, 6 titularisations, 653 minutes), font eux aussi pleinement partie de la rotation dans leur club. Tout comme une dizaine d’autres joueurs, qui ont acquis un peu d’expérience dans le monde professionnel. Quelques titularisations pour certains (Francoz, Seguret, Etcheverry, Bamba, Barassi, Azagoh, Gimbert, Lamothe, Carbonel et Tauzin) quand d’autres ne doivent se contenter que des quelques minutes (Boniface, Gros, Brennan, Vincent).

En revanche, ils sont 8 à ne toujours pas avoir obtenu la moindre minute de jeu avec leur club : Ibrahim Diallo, Jordan Joseph, Hassane Kolingar, Thomas Lavault, Matthis Lebel, Guillaume Marchand, Maxime Marty et Sacha Zegueur. Mais qu’importe aux yeux du manager Sébastien Piqueronies, car six d’entre eux étaient titulaires, dimanche, contre la Géorgie (Diallo, Joseph, Lavault, Lebel, Marchand et Marty).

Maxime Gil @gil_maxime_34