Frédéric Michalak
Frédéric Michalak a signé un contrat de trois ans avec Toulon | AFP - LIONEL BONAVENTURE

Michalak de retour à Toulon ?

Publié le , modifié le

Frédéric Michalak effectue son retour en Europe à Toulon. A 29 ans, l'ancien ouvreur tricolore quitte donc les Natal Sharks (Afrique du Sud) pour retrouver le Top 14 et Jonny Wilkinson. Un "accord verbal" pour un contrat de trois a été donné selon Mourad Boudjellal, président du club, même si "rien n'a été signé" . Son retour au premier plan coïncidence avec sa volonté de retrouver le XV de France de Philippe Saint-André, nouveau sélectionneur des Bleus.

Fini l'exil ! Quelques mois après avoir fait part de sa volonté de retrouver les terrains européens, Frédéric Michalak s'est engagé juste avant les fêtes avec Toulon. Fini les Natal Sharks et le Super 15, bonjour Top 14 et  le RCT ! Un "accord verbal" aurait été trouvé avec le joueur pour un contrat de trois ans, selon le président du club, Mourad Boudjellal. Mais le pour le moment "rien n'est signé" a t-il précisé.

Le demi-mêlé retrouve l'Europe avec un but : gagner en visibilité. Et pourquoi pas, entrer dans les plans du nouveau sélectionneur du XV de France, Philippe Saint-André, successeur de Marc Lièvremont. "J'ai vraiment envie de retrouver les Bleus, partageait début novembre celui qui compte 54 sélections en équipe nationale. Et je sais que c'est plus facile lorsqu'on joue en Europe, notamment en raison du calendrier." L'avenir lui dira s'il a eu raison de faire ce choix.

L'ancien toulousain coupe donc les ponts avec le club de Haute-Garonne qu'il a défendu pendant dix ans pour retrouver les coéquipiers de Jonny WIlkinson, actuellement troisièmes après la phase aller du Top 14. Un nouveau défi, pour celui qui a connu bien des désillusions au cours de sa carrière. Adulé l'année de son explosion en 2001, flambeau de l'équipe de France lors du mondial 2003, il était peu à peu tombé en disgrâce suite à de nombreuses blessures et un différent avec le Stade Toulousain. Mais à 29 ans, il sait qu'il n'a plus de temps à perdre. Et pourquoi pas, faire partie de la prochaine Coupe du monde 2015...

Vincent Fossiez @VincentFossiez