Menace sur le club de Montpellier

Menace sur le club de Montpellier

Publié le , modifié le

Le président de Montpellier Hérault rugby Mohed Altrad a adressé un courrier dans lequel il met en garde le président de l'agglomération et candidat à la mairie de Montpellier Jean-Pierre Moure contre des révélations pouvant nuire à la campagne électorale, et menace de se retirer du club.

"Je ne voudrais pas venir perturber les échéances qui sont les vôtres par des révélations de nature fortement préjudiciables à vos ambitions politiques", a écrit  Mohamed Altrad dans une lettre dans laquelle il réclame notamment des subventions, ainsi ainsi que ce qu'il considère comme un trop perçu de loyers par l'agglomération depuis 2007, mais aussi l'utilisation totale du stade, notamment "l'exploitation commerciale" comme le "naming". Il revendique également que l'agglomération se comporte en partenaire à hauteur de 300.000 euros sur 5 ans.

"Une telle démarche confondant intérêt public et intérêts privés et usant de menaces explicites, discrédite vos sollicitations qui ne peuvent se  heurter qu'à une fin de non recevoir, sans même qu'il n'y ait lieu d'évoquer les présentations factuelles inexactes de  votre correspondance", a répondu lundi Jean-Pierre Moure. 

Dépôt de bilan ?

Accusant le président de l'agglomération de n'avoir "pas respecté sa  parole" sur certains dossiers, de lui avoir manqué de respect, voire de  mensonge, le président montpelliérain dit se sentir "floué", et avertit que ce courrier est à considérer "comme un ultime avertissement. Sans retour formel, concret et engagé de votre part, et ce dans les plus brefs délais, je me retire du club dans l'instant", dit-il, ce qui conduirait, ajoute-t-il, "à la disparition immédiate du rugby  professionnel à Montpellier" avec "dépôt de bilan en mars"

Christian Grégoire