France-Australie
La charge de Louis Picamoles | AFP - LIONEL BONAVENTURE

Louis Picamoles crève l’écran

Publié le , modifié le

Le numéro 8 du XV de France a réalisé une prestation remarquable face aux Wallabies. Il a fait avancer son équipe et s’est permis quelques charges dévastatrices pour la défense australienne. Il a apporté son écot à la nette domination française en mêlée fermée et a inscrit un superbe essai qui a débloqué les Bleus. Qu’on se le dise, le Toulousain est de retour à son meilleur niveau !

Louis Picamoles n’a pas toujours fait l’unanimité sous le maillot de l’équipe de France. La prestation réalisée contre l’Australie va donc réjouir tous les supporters de l’ancien joueur de Montpellier, étincelant au Stade de France au point que son nom a été scandé à sa sortie peu avant les dix dernières minutes de jeu.

Un numéro 8 moderne

Le Stadiste a profité de sa 29e sélection pour marquer son 5e essai sous le maillot frappé du coq. Millième joueur capé en équipe de France, Louis Picamoles possède toutes les qualités d’un numéro 8 moderne. Le gabarit (1,87 m pour 101 kg), le rapport puissance-vitesse et la science du jeu qu’il a apprise dans le Languedoc avant de bifurquer dans le plus grand club français. Avec le Stade Toulousain, Picamoles a étoffé son palmarès d’un titre de champion d’Europe et de deux Bouclier de Brennus.

Aujourd’hui, il rayonne sur tous les terrains. L’occasion était donnée de le voir face à l’armada aussie, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas déçu. Il a déjà eu le mérite de lancer les hostilités en inscrivant un essai typique de troisième ligne centre. Sur une mêlée à cinq demandée par Pascal Papé, Picamoles s’emparait du ballon et profitait d’une feinte de Maxime Machenaud pour aplatir en terre promise. Cet essai permettait aux Bleus de prendre les commandes du match alors que l’Australie dominait territorialement la première mi-temps. 

Seule fausse note ? Une petite gourmandise

Après la demi-heure, Picamoles chargeait plein axe sur plus de 20 m, mais l’action avortait à cause d’une mauvaise réception de Yannick Forestier sur une passe de Machenaud. Les Australiens étaient passés tout près de la correctionnelle. En seconde période, avant l’heure de jeu, le Toulousain effectuait peut-être son seul mauvais choix de la soirée lorsqu’il tentait d’y aller tout seul alors que la passe vers l’extérieur s’imposait. Il faut dire pour sa défense qu’il n’était qu’à une dizaine de mètres de la ligne et que c’était très tentant…

A l’issue du match, Louis Picamoles a exprimé sa joie suite à cette prestation collective très aboutie. « C’est du bonheur, on a pris du plaisir ce soir et je crois que ça s’est vu sur le terrain. Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas vu une ambiance comme ça, je voudrais remercier le public. J’espère que ça va continuer la semaine prochaine (contre l’Argentine à Lille, NDLR) ». S’il continue sur sa lancée, il n’y a pas de raison.