Simon Zebo Irlande Ecosse
Simon Zebo tente de passer en force face aux Ecossais | PAUL FAITH / AFP

L'Irlande vient laborieusement à bout de l'Ecosse

Publié le , modifié le

L'Irlande, friable en défense, s'est fait quelques sueurs froides avant de finalement faire céder l'Écosse (28-22) samedi à Lansdowne Road en match de préparation à la Coupe du monde.

Certes les hommes de Joe Schmidt entretiennent un dynamique de victoires,  une semaine après avoir étrillé le pays de Galles (35-21) en guise de mise en  bouche. Mais l'Irlande, désormais deuxième nation mondiale, n'a guère fait  honneur à son rang à l'issue d'une partie brouillonne et insipide par séquences. Schmidt aura donc du grain à moudre à un mois de l'entrée de ses troupes  dans le Mondial, le 19 septembre face au Canada. Dans un Lansdowne Road de Dublin à moitié vide, les partenaires de Sean  O'Brien ont subi d'inhabituels trous d'air défensifs, manquant une grosse  vingtaine de plaquages.

Cela a permis de maintenir une Écosse plutôt joueuse dans les clous d'un  potentiel succès jusque dans les dernières minutes. Ainsi, les Verts n'ont pas su profiter de leur domination sur la première  demie heure, se contentant d'un essai de Chris Henry (14e), vite effacé par la  réponse de Blair Cowan (30e). A égalité à la pause (7-7), les deux équipes se sont livrées un long bras  de fer en seconde période, émaillé de fautes de mains et d'approximations en  tous genres. Henry Pyrgos et Peter Horne ont entretenu l'espoir côté écossais en  inscrivant un essai chacun. Mais Sean Cronin, Simon Zebo et surtout Luke  Fitzgerald, magnifiquement servi au pied sur son aile par l'ouvreur Ian Madigan  (68e), ont fait pencher la balance pour l'Irlande. Sans soulever d'enthousiasme.

Le XV du Trèfle devra sensiblement élever son niveau de jeu le 5 septembre  contre l'Angleterre à Twickenham pour son dernier galop d'essai avant la Coupe  du monde. Il y sera versé dans le groupe de la France, son principal adversaire  pour la première place. L'écosse, elle, a laissé entrevoir quelques promesses à confirmer le 5  septembre en France, pour un nouveau tour de chauffe. S'il affiche le même  niveau, le XV du Chardon, qui affrontera notamment l'Afrique du Sud et les  Samoa à la Coupe du monde, peut rêver aux quarts du Mondial.

AFP