Jean-Marc Lhermet (Clermont)
Jean-Marc Lhermet (Clermont) | AFP - Pierre Coublon

Lhermet: "Clermont est reconnu en Europe"

Publié le , modifié le

Jean-Marc Lhermet, le directeur sportif de l'Amsca, nous a livré ses sentiments à trois jours de l'entame de la Coupe d'Europe où les Jaunards vont recevoir les Gallois de Llanelli (France 2, 16h30). L'ancien troisième ligne du XV de France se méfie des Scarlets comme du Leinster ou d'Exter, les deux autres adversaires de Clermont dans la poule 5.

Clermont / Llanelli, samedi 13 octobre à 16h30 sur France 2 et francetvsport.fr

Comment abordez-vous ce premier rendez-vous de H Cup ?
Jean-Marc Lhermet: "On sait que ce match au Michelin va être très important. C'est un bon moyen pour nous de nous lancer dans cette compétition. Llanelli est une belle équipe. On sait que la Fédération galloise met en œuvre une politique pour garder ses meilleurs joueurs. Je pense que ces équipes, les Scarlets, les Ospreys arriveront toujours à conserver un noyau dur de joueurs internationaux. Après, les joueurs accomplis, en fin de carrière, ont parfois envie de vivre cette formidable aventure qu'est le Top 14."

Lee Byrne constitue un bel exemple d'intégration…
J-ML: "Les joueurs emblématiques qui quittent le pays de Galles sont de grands joueurs. Lee Byrne en fait partie. Il nous a apportés son exigence, son expérience, son habitude des grands matches. En plus, ces joueurs sont motivés pour le Top 14 où ils arrivent avec envie et humilité. Ils ont beaucoup à prouver."

Que pensez-vous d'Exeter ?
J-ML: "On ne sait pas grand-chose sur cette équipe. Elle a peu d'expérience et démarre à ce niveau-là. Ils font cette saison un très bon début de championnat d'Angleterre. C'est une équipe qui joue le haut du tableau en Angleterre. On sait que le championnat est très relevé là-bas donc ça promet une confrontation de haut niveau. On a un peu trop tendance à résumer cette poule comme un duel entre le Leinster et Clermont mais c'est faux. Les autres vont jouer à fond leurs chances. Ca va être très dur et très équilibré."

Imaginez-vous qu'il puisse y avoir deux qualifiés dans la poule ?
J-ML: "On le voit sur les autres années. Pour qu'il y ait deux équipes qualifiées dans une poule, il faut vraiment qu'il y ait une grande disparité en termes de niveau. Et plus la disparité est importante, plus la chance d'être qualifié dans les deux est grande. Là, on a probablement la poule la plus homogène et de très haut niveau. Donc on part sur la base qu'il faut terminer premier pour se qualifier".

La demi-finale perdue de très peu contre le Leinster, vous y pensez toujours ?
J-ML: "Cette défaite, on l'a ressassée longtemps. On est quand même passés à un rien d'une finale qui aurait été un moment unique dans l'histoire du club. Oui, ça a été une cruelle déception de perdre ce match là. Après ça nous réconforte dans le niveau de notre équipe qui a menacé jusqu'au bout le futur champion d'Europe. Ce fût très dur de tourner la page mais c'est fait. On aura peut-être quelques images qui nous reviendront avant la double confrontation face au Leinster mais on n'y pense pas du tout pour le moment".

Clermont fait-il un complexe d'infériorité ?
J-ML: "Non. Sur cette demi-finale, ils ont bien conscience d'être passés tout près de la correctionnelle. On n'a pas de sentiment d'infériorité par rapport au Leinster mais on a beaucoup de respect pour cette équipe, son palmarès, son jeu. Mais on a montré qu'on était très proches. On a aussi notre chance à jouer".

Il a fallu un siècle à l'ASM pour conquérir le Bouclier de Brennus. Combien de temps vous donnez-vous pour soulever la H Cup ?
J-ML: "On espère qu'il faudra moins de cent ans pour la récupérer. On progresse chaque année. On n'avait pas fait de demie et on y était au printemps dernier. On sent que cette équipe s'aguerrit à ces joutes européennes. Le groupe est relativement stable; Les joueurs engrangent chaque année des matches de haut niveau dans cette compétition. Ca va dans le bons sens par rapport à notre objectif européen. Mais encore une fois, cette année il va falloir sortir de la poule".

On a l'impression que Clermont bénéficie dorénavant d'une forte notoriété depuis son parcours de l'an dernier…
J-ML: "On a senti l'an dernier lors de la demie à Bordeaux un engouement qui allait bien au-delà des frontières auvergnates. Les gens aiment cette équipe et pas simplement parce qu'ils sont auvergnats. L'image de l'ASM est maintenant positive et c'est grâce à ces joutes européennes. On a fait quelque grands matches en H Cup ces dernières années, contre le Leinster, Leicester ou même Llanelli. Ce sont des grandes confrontations qui peuvent atteindre le grand public au travers de ses retransmissions sur France Télévisions. C'est un public plus large que le public habituel. Notre équipe est maintenant reconnue au-delà des frontières françaises".