Angleterre Australie Ben Alexander Dan Cole 11 2010
L'Australien Ben Alexander pris par l'Anglais Dan Cole | AFP - Phil Cole

Les Wallabies rossés à Twickenham

Publié le , modifié le

La pluie tombant sur toute l'Europe n'a pas rendu le spectacle facile dans les tests-matches. Le premier de la journée à s'achever a permis aux Pumas de battre l'Italie (22-16), l'Angleterre dominant nettement les Wallabies (35-18) dans l'un des matches phares, l'Afrique du Sud l'emportant chez les Gallois (29-25). L'Irlande a battu les Samoa (20-10). Dans la dernière rencontre, les All Blacks ont laminé l'Ecosse (49-3).

C'était le combat entre cousins, entre frères. L'Italie face à l'Argentine, c'est toujours un énorme combat. La pluie inondant les terrains n'a rendu l'affrontement que plus âpre et plus acharné. Après un duel de buteurs entre Bergamasco, du Racing-Métro, et Contepomi, du RC Toulon, les Pumas faisaient la différence sur un beau mouvement sur l'aile gauche, conclu par l'arrière Rodriguez après un coup de pied à suivre de Benvenuti qui se trouvait à la réception pour réaliser cette offrande à son arrière. La suite de la rencontre se jouait encore au pied, jusqu'à ce que l'Argentine, acculée sur sa ligne et réduite à 14 après un carton jaune du deuxième ligne Galarza (76e), finissait par être sanctionnée par un essai de pénalité. Revenue à trois longueurs (16-19), l'Italie ne parvenait pas à revenir dans le camp adverse, et c'est au contraire l'ouvreur toulonnais qui tapait une nouvelle pénalité dans les arrêts de jeu, pour confirmer le succès (22-16). L'équipe de Nick Mallett pourra regretter les deux opportunités manquées par le Parisien Sergio Parisse en début de match. Après une interception, il s'est encastré sur Rodriguez alors qu'il n'y avait plus que l'arrière argentin entre lui et l'en-but. Quelques minutes plus tard, il s'est laissé pousser en touche par Contepomi avant d'avoir le temps de taper au pied. "J'ai raté deux balles que je ne dois pas rater", pestait le capitaine azzurro à la fin du match.

A Twickenham, l'Angleterre s'est affirmée. Ou plutôt, l'équipe de Martin Johnson a confirmé ses bonnes intentions entrevues contre les All Blacks la semaine dernière. Et les Wallabies ont mordu la poussière, s'inclinant (35-18) en étant rapidement dominés. Outre les 25 points inscrits par le pied de Flood, le XV de la Rose a étalé une nouvelle fluidité dans le jeu, comme lors du premier essai à la 25e minute. Sur une touche dans les 22m, Tindall était envoyé en percussion, faisant vivre le ballon après contact pour trouver du soutien, Ashton se trouvant à la conclusion de ce beau mouvement collectif. L'ancien treiziste s'est même fendu d'un doublé à la 45e minute, au bout d'une course de 80m, tout comme l'arrière australien Beale (54e, 65e) qui démontre, au large comme au près, qu'il est un joueur précieux pour Robbie Deans, le sélectionneur. Mais un joueur ne fait pas une équipe, et cette claque à Twickenham, après le succès au Pays de Galles (25-16) la semaine dernière, devrait valoir une sacrée remise en cause dans les semaines qui viennent, notamment pour le test au Stade de France à la fin du mois.

A Cardiff, les gallois ont longtemps cru tenir leur victoire sur les champions du monde en titre. Pour sa première sélection, North inscrivait son premier essai dès la 5e minute, avant de servir Shane Williams à la 16e pour le deuxième essai des Diables Rouges (12-3). Comme souvent c'est au pied que les Sud-Africains ont commencé par limiter les débats, revenant à (20-12) avant que le troisième ligne remplaçant Alberts ne ramène les siens sur un essai à la 50e minute (20-17). Le pied de Morne Steyn étant toujours précis, la transformation passait pour ramener l'Afrique du Sud à une longueur (20-19), avant que Matfield ne profite d'une perte de balle pour s'affaler dans l'en-but (53e, 20-25). George North laissait son inexpérience aux vestiaires en signant un doublé (56e, 25-26) qui redonnait de l'espoir aux Gallois, rejetés par une pénalité de Steyn (64e, 25-29). Le score ne bougeait plus, offrant un deuxième succès étriqué aux Boks en terre britannique après celui conquis en Irlande (23-21) la semaine dernière. Le dernier du Tri-Nations 2010 n'a pas encore retrouvé de sa superbe.

En Irlande, le Trèfle a reverdi rapidement contre les Samoa en l'emportant (20-10). Pas de grande surprise avec l'équipe de Declan Kidney, qui ouvrait le score par O'Gara, préféré à Sexton titulaire la semaine dernière, dès la première minute. Le troisième ligne aile Heaslip se chargeait de faire fructifier la marque par un essai à la 18e minute (10-0), mais les Samoans réagissaient par l'ailier Tuilagi, auteur d'un essai à la 21e minute (10-7). O'Gara et Williams s'échangeaient des politesses (13-10) jusqu'à ce que l'ouvreur irlandais ne fasse la différence par lui-même en allant dans l'en-but à la 65e minute, essai qu'il transformait (20-10) pour une victoire revigorante pour son équipe comme pour lui. Dans son duel à distance avec le jeune Sexton, l'ouvreur du Munster a marqué des points.

Jamais l'Ecosse n'a battu les All Blacks depuis 105 ans, et ce n'est pas ce week-end que cela va changer. Pendant cinq minutes, le XV du Chardon a tenu tête aux visiteurs, après une pénalité passée par Parks (4e). Ensuite, la marée noire s'est abattue, d'abord par Gear (9e, 7-3), puis par Carter à la conclusion d'une relance et d'un service de Toeva (12e, 14-3), l'ouvreur néo-zélandais servant à son tour, en position d'ailier, son arrière Muliaina (19e, 21-3), l'ailier Gear terminant le travail de cette première période à l'issue d'un slalom (27e, 28-3). La suite était toute simple: un deuxième essai de Muliaina (48e), un de Smith (67e) et un dernier de Ellis (78e) et le score enflait pour finir à (49-3). Les Ecossais pourront toujours se consoler avec les quelques percées réalisées dans la défense de la Nouvelle-Zélande par Southwell, Evans ou Morrison, sans que cela permette à la formation d'Andy Robinson d'augmenter leur score. Après le succès pénible en Angleterre, les All Blacks s'imposent plus largement, établissant un record de l'équipe en terre britannique, mais l'écart était trop grand entre les deux équipes pour vraiment juger de leur performance.

Résultats

Italie - Argentine 16-22
Angleterre - Australie 35-18
Irlande - Samoa 20-10
Pays de Galles - Afrique du Sud 25-29
Ecosse - Nouvelle-Zélande 3-49