Camille Chat France -20
Camille Chat lors de la défaite de l'équipe de France face à l'Afrique du Sud dans le match pour la troisième place du Mondial des moins de 20 ans. | GIUSEPPE CACACE / AFP

Les Bleuets finissent 4es du Mondial des moins de 20 ans

Publié le , modifié le

L'équipe de France de rugby a raté l'occasion de décrocher sa première médaille de bronze lors d'un Mondial des moins de 20 ans, en s'inclinant samedi dans le match pour la troisième place contre l'Afrique du Sud (31-18) à Crémone (Italie). Dans cette compétition annuelle disputée pour la première fois en 2008 (en remplacement d'un tournoi pour les moins de 21 ans), les Français avaient atteint auparavant à une seule reprise les demi-finales, en 2011, battus par l'Angleterre (33-18) puis par l'Australie pour la 3e place (30-17).

Comme lors de la demi-finale, perdue 45-7 contre les Néo-Zélandais, les joueurs d'Olivier Magne et de Fabien Pelous ont pris un meilleur départ, mais la puissance des Baby Boks a progressivement pris le dessus. En première période, les Bleuets s'étaient rapidement échappé grâce à une pénalité de Lucas Meret et un essai de grande classe d'Arthur Bonneval, pour mener 8-0 (12e).

La suite a toutefois été moins glorieuse. Thomas Du Toit (15e), Jason  Jenkins (28e) et Dan Duprez, auteur de deux essais (33e, 39e), ont fait voler en éclat la défense bleue, alors que Brandon Thomson s'est montré impérial sur les transformations pour des Baby Springboks menant 28-8 à la pause.

Trop de déchet au pied

La révolte française est arrivée dès le retour des vestiaires par Julien Delannoy, auteur d'un essai sur un ballon porté, relançant son équipe (13-28,  42e). A la 48e, Lucas Blanc, à la réception d'une passe au pied très inspirée de Thomas Fortunel, a inscrit un nouvel essai, réduisant l'écart à dix points (18-28).

Mais l'imprécision sur les transformations, que ce soit de Meret ou de Fortunel, a coûté cher aux Bleuets. Un péché mignon que les Boks n'ont pas connu, Thomson passant une pénalité à la 67e minute pour brisait la dynamique bleue (31-18).

AFP