L'ERC veut que "cessent les ultimatums"

Publié le , modifié le

L'ERC, société organisatrice des coupes d'Europe de rugby, a demandé vendredi à ce que "cessent les ultimatums" des clubs anglais et français qui menacent de boycotter les compétitions. Depuis mardi, les différentes parties se répondent par textes interposés, sur fond de blocage des réformes des Coupes d'Europe, ce qui menace la tenue des éditions 2014-2015.

Les clubs français (LNR) et anglais (Premiership) demandent notamment un changement dans la formule des compétitions et dans la répartition répartition des revenus. Ce que les Celtes (Irlandais, Gallois, Ecossais) et Italiens contestent, y voyant une volonté de les affaiblir. Mardi, Anglais et Français ont conjointement menacé de créer un tournoi alternatif ouvert aux autres nations, sortant ainsi de la tutelle de l'ERC. Mercredi, une réunion du comité directeur de l'ERC sous haute tension s'est tenue à Dublin, en présence des actionnaires: représentants des clubs et fédérations, président et directeur général de l'ERC. Selon l'organisme européen, il a été convenu une reprise des négociations - à une date encore inconnue - et il a été "réaffirmé que les compétitions européennes des clubs de rugby devaient être organisées par l'ERC".

Christian Grégoire