Terry Bouhraoua
Le capitaine de l'équipe de France de Seven, Terry Bouhraoua | AFP - DPPI MEDIA - STEPHANE ALLAMAN

L'équipe de France de Seven en demi-finale du tournoi de Paris face aux Fidji

Publié le , modifié le

Comme lors de l'étape de Cape Town en décembre dernier, l'équipe de France de rugby à VII s'est qualifiée pour les demi-finales de Cup de l'étape de Paris du circuit mondial où elle affrontera les Fidji. Les Bleus ont en effet dominé (24-5) le Kenya, vainqueur de l'étape de Singapour, avec un nouvel essai notamment du capitaine Bouhraoua et de Vakatawa. Un peu avant, deux groses surprises avec les défaites de la Novuelle-Zélande, face à l'Argentine (19-17), et de l'Afrique du Sud, face aux Samoa (21-10).

Un début de match extraordinaire, une fin de match en boulet de canon. Voilà l'équipe de France en demi-finale de Cup de son tournoi de Paris. C'était l'objectif prioritaire de cette équipe avant de se lancer dans la préparation du tournoi olympique de Rio. "On a envie que les gens se déplacent, on a envie d’être soutenus pour une fois par le public", nous disait Julien Candelon avant ce tournoi de Paris. Bien soutenu par le public du stade Jean-Bouin, les Français sont en passe de réaliser leur premier rêve. "On a envie que les gens se déplacent, on a envie d’être soutenus pour une fois par le public", espérait aussi l'ancien ailier de l'USAP. Ils sont servis.

Lire aussi: Sonny Bill Williams, Tuisova et Vakatawa pour un feu d'artifice du Seven à Paris

Et sur le terrain, ils marquent de gros points, qui sont autant de confiance en plus. A Singapour, la France s'était inclinée face au Kenya en quarts de finale de Cup, la même équipe qui leur avait déjà barré la route de la Cup à Hong-Kong une semaine avant. Là, devant leur public, les Bleus ont rapidement fait la différence avec une entame de match fabuleuse, ponctuée par un essai de Bouhraoua, bien lancé par Vakatawa, sur la première action. Survoltés, les Français ont tenu bon, finissant par infliger une belle claque aux Kenyans, vainqueurs de la dernière étape. Ceux-ci rejoignent donc deux autres favoris en Plate, puisque la Nouvelle-Zélande, sans Sonny Bill Williams, blessé, a été battue par l'Argentine (19-17) lors d'une fin de match où une exclusion néo-zélandaise a permis aux Sud-Américains de combler leur retard et de s'imposer avec deux essais inscrits dans les dernières minutes. Juste après, l'Afrique du Sud est passée à la moulinette des Samoa. Les Fidji ont également failli subir le même sort, mais un essai à la dernière minute a sauvé le tenant du titre du circuit mondial de la défaite contre l'Australie (17-15). Les Fidjiens seront les prochains adversaires des Bleus.

Lire aussi: Le VII de France de Hong-Kong à Rio en passant par Paris, l'année de tous les espoirs