Le "XV du président" avec 15 Bleus

Publié le , modifié le

L'entraîneur du XV de France Philippe Saint-André a titularisé quinze joueurs retenus pour la tournée en Argentine (16-23 juin) pour participer, sous l'étiquette "XV du Président", au jubilé de l'ancien international Serge Betsen mercredi à Biarritz. Au même moment, les autres nations s'offrent des tournées autrement plus structurés dans l'Hémisphère sud. De quoi se poser des questions.

La sélection du XV du président sera un vrai "pot" pourri. Quelques uns ont participé au Tournoi des six nations en 2012 comme le 2e ligne Pascal Papé, capitaine en l'absence de Thierry  Dusautoir laissé au repos, le pilier David Attoub, le talonneur Dimitri  Szarzewski et le centre Maxime Mermoz.  Cinq joueurs ne comptant aucune sélection sous le maillot du XV de France  débuteront la partie, qui ne sera pas comptabilisée comme une sélection: le  pilier biarrot Yvan Watremez, le 2e ligne perpignanais Romain Taofifenua, le  demi de mêlée agenais Maxime Machenaud, le centre montpelliérain Geoffrey  Doumayrou et l'arrière agenais Brice Dulin.  Quelques revenants comme l'ailier  bayonnais Yoann Huget, privé de Coupe du Monde l'an passé pour cause de  manquements au règlement antidopage, l'ouvreur Frédéric Michalak  ou encore les  3e ligne Fulgence Ouedraogo, Raphaël Lakafia et Wenceslas Lauret seront aussi sur le pré. 

Saint-André travaille avec un groupe de vingt-quatre joueurs actuellement rassemblé à Anglet  sans les demi-finalistes qui joué ce week-end, les Toulousains Christopher Tolofua, Yoann Maestri,  Louis Picamoles et Florian Fritz, les Clermontois Vincent Debaty, Alexandre  Lapandry, Morgan Parra, Wesley Fofana et Jean-Marcellin Buttin et le Toulonnais  Christophe Samson.  Seul, l'ailier castrais Romain Martial, également demi-finaliste, est quant  à lui présent. Du  coup, pour faire le nombre, Saint-André a également fait appel à six joueurs non retenus pour la  tournée: Yannick Forestier, Arnaud Héguy, Alexandre Flanquart, Damien Chouly,  Florian Cazenave et Henry Chavancy.  Un peu compliqué à suivre et surtout à comprendre.

Un match "très" amical

Le XV de France, appelé pour l'occasion le XV du président, se prépara un match bizarre sans enjeu et sans intensité. En face, l'équipe de l'ancien troisième ligne du BO Serge Betsen devrait  rassembler de nombreux actuels et ex-Biarrots (Benoît August, Benoît Lecouls,  Damien Traille, Fabien Barcella), les Néo-Zélandais Chris Masoe, Byron Kelleher  et Andrew Mehrtens mais aussi des... footballeurs Rio Mavuba, Grégory Coupet et Bernard Lama. Ce sera donc un vrai faux match de rugby. Malgré tout, les Bleus auront une occasion de faire un bon entrainement en opposition. Le le XV de France étale au grand jour  l'amateurisme de ses conditions de préparation avant sa tournée en Argentine le 16 juin à Cordoba et le 23 juin à  Tucuman. Le départ pour Buenos Aires est prévu dimanche, au lendemain de la  finale du Top 14.

Pour Saint-André, les enseignements d'une telle sortie seront pourtant forcément limités. Et  le problème demeurera la semaine prochaine: quid des finalistes du Top 14, qui seront présents à  Cordoba une semaine plus tard?  "On va voir l'intensité de la finale du Top 14 samedi. Mais on ne peut pas  mettre quinze finalistes sur un test-match six jours après. Mentalement et  physiquement, c'est vraiment difficile de se remettre", a rappelé Saint-André. Où en sont les autres nations majeures du rugby? Déjà à l'ouvrage. Mardi,  l'Ecosse a gagné en Australie (9-6). L'Angleterre est en Afrique du Sud où elle  affronte les Springboks samedi pour le premier d'une série de trois  test-matches. Idem pour le pays de Galles en Australie et pour l'Irlande en  Nouvelle-Zélande. L'Argentine dispute son premier test-match samedi contre l'Italie. Malgré son statut de vice-champion du monde acquis en Nouvelle-Zélande, le XV de France n'évolue toujours pas dans un cadre optimal de préparation. Comme d'habitude... 

Le "XV du Président":
Dulin (Agen) - Huget (Bayonne), Doumayrou (Montpellier), Mermoz (Perpignan), Fall (Racing-Métro) - (o) Michalak (Sharks/RSA), (m) Machenaud (Agen) - Ouedraogo (Montpellier), Lakafia (Biarritz), Lauret (Biarritz) - Taofifenua (Perpignan), Papé (Stade Français, cap.) - Attoub (Stade Français), Szarzewski (Stade Français), Watremez (Biarritz)
Remplaçants (8): Héguy (Biarritz), Giullamon (Lyon OU), Forestier (Castres), Flanquart (Stade Français), Chouly (Perpignan), Cazenave (Perpignan), Trinh-Duc (Montpellier), Chavancy (Racing-Métro), Martial (Castres)

Mathieu Baratas