Le XV de France tombe avec les honneurs

Le XV de France tombe avec les honneurs

Publié le , modifié le

Laminé la semaine précédente lors de son 1er test en Australie, le XV de France a beaucoup mieux résisté lors du 2e test battu 6-0 samedi à Melbourne. Héroïques en défense, les Français ont amené les Australiens sur leur terrain et à leur rythme en première période, avant d'être dominés en deuxième, mais sans céder, simplement battus par deux pénalités. Les Bleus ont en tout cas tactiquement et physiquement mieux géré ce match, mme s'ils ont lâché trop de ballons et commis des fautes qui leur ont coûté des points.

Les Bleus font de la résistance

Touché dans son orgueil par la déroute de Brisbane, le XV de France avait choisi cette fois de répondre au défi et il y est parvenu au-delà de ses espérances. Ils ont fait mieux que jeu égal avec les Wallabies, ils ont été performants en mêlée, ils ont réussi à avancer, et se sont cantonnés à un rugby pragmatique, avec du combat, en utilisant beaucoup le jeu au pied. Rien de spectaculaire, mais les Australiens n'étaient de leur côté guère plus flamboyants, stoppés par une organisation défensive française efficace. Avec plusieurs possibilités de points au pied laissés en route des deux côtés, la mi-temps était sifflé sur le score incongru e 0-0.

Trop de ballons perdus

Mais le moins que l'on puisse dire, c'est que les Australiens n'ont  pas affiché le même esprit conquérant, surpris par l'organisation technique et l'intensité tricolores. Toutefois au fil des minutes en deuxième période, les Wallabies mettaient tout de même leur empreinte sur le match, en jouant essentiellement dans le camp français, profitant aussi des nombreuses munitions rendus par les hommes de Philippe Saint-André qui avaient du mal à mette du volume offensif, et lorsqu'ils parvenaient, ils manquaient de précisions dans leurs gestes et avaient du mal à tenir le ballon. Comme ils commettaient aussi quelques fautes au sol, que l'arbitre britannique M.Barnes se plaisaient à transformer en avantage pour l'Australie, ils devaient finir par être malgré tout sanctionné. Ils l'ont été deux fois au tableau d'affichage, sur deux pénalités de Foley (53e) et de White (65e) et une troisième fois lorsque Le Roux, à peine entré en jeu, écopait d'un carton jaune  à dix  minutes de la fin.

Les Australiens tentaient alors d'enfoncer le clou, mais les Français toujours bons et se mettaient enfin à oser davantage. Dans les dernière minutes, ils faisaient davantage vivre le ballon pour tenter d'aller chercher un essai, mais avec trop d'approximations; il  leur a manqué de la vitesse d'exécution, des repères, et du tranchant pour y parvenir même s'ils ont tout fait pour cela. On ne peut que regretter qu'il ait fallu qu'ils soient dos au mur, pris par le chrono, pour enfin se libérer.

Une défaite encourageante

Toujours est-il que cette défaite honorable pour une équipe beaucoup mieux physiquement, qui a digéré sa préparation pour la tournée, qui a semblé bien mieux dans son match, et qui a su montrer une réaction très positive, sous la conduite du capitaine Dusautoir, est plutôt encourageante pour le troisième et dernier set la semaine prochaine.  

Christian Grégoire