fofana dulin 112012
Wesley Fofana (à gauche) et Brice Dulin | AFP-Bonaventure

Le XV de France s'offre une chance au tirage

Publié le , modifié le

Victorieux de leurs trois tests de novembre contre l'Australie, l'Argentine et les Samoa, les Bleus sont assurés d'être parmi les têtes de série lors du tirage au sort de la Coupe du monde 2015 qui se tiendra le lundi 3 décembre à Londres. Ils ne rencontreront donc aucun ténor de l'hémisphère Sud au 1er tour (Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud et Australie).

L'équipe de France a atteint son but, celui que lui avait assigné le sélectionneur Phillippe Saint-André à l'entame de cette tournée d'automne déterminante. Grâce à leurs succès et aux échecs anglais (face aux Wallabies puis aux Springboks) et argentins (contre la France puis en Irlande), les Tricolores ont conforté leur place dans le Top 4 mondial. Un rang qui donne le droit d'être tête de série pour 2015 alors même que l'Angleterre, pays organisateur, ne le sera pas. 

Eviter l'Angleterre chez elle

Pour le moment, et avant les ultimes rencontres de l'année qui se tiendront samedi (Angleterre/Nouvelle-Zélande et Pays de Galles-Australie), la donne est limpide: les Français sont certains de ne pas croiser avant les quarts de finale les All Blacks (1ers), les Springboks (2e) ou les Wallabies (3e). Ils savent qu'ils affronteront un pays du deuxième chapeau (Angleterre, Irlande, Samoa et Galles ou Argentine si les Dragons perdent contre l'Australie samedi) et une nation du troisième chapeau (Ecosse, Tonga, Italie et donc Gallois ou Pumas).

Le tirage au sort idéal réserverait aux Bleus les adversaires suivants: Irlande et Ecosse (ou Italie). La poule de la mort serait probablement celle-ci: France, Angleterre et Argentine (ou pays de Galles).

Même si l'on a vu en 2011 que ce n'était pas forcément néfaste de jouer un cador au premier tour (la France avait défié les Blacks avant de les retrouver en finale à Auckland), il est tout de même plus aisé de monter en puissance au fur et à mesure d'une épreuve usante qui nécessite des ajustements en cours de route. Eviter le pays organisateur sera donc l'objectif numéro 1 des Bleus à ce tirage de tous les possibles. L'équipe de France connaîtra alors deux des quatre adversaires qu'elle doit affronter d'entrée, les deux derniers étant connus après les qualifications prévues dans les deux ans à venir.