Frédéric Michalak
L'ouvreur du XV de France Frédéric Michalak | AFP - Juan Mabromata

Le XV de France assomme l'Argentine

Publié le , modifié le

La France a renoué avec la victoire en Argentine en écrasant les Pumas 49-10 à Tucuman, inscrivant six essais dont deux de Yoann Huget, pour le second test des Tricolores contre les Argentins, une semaine après la frustrante défaite subie à Cordoba (23-20).

Michalak et Mermoz dans tous les coups

Saint-André (sélectionneur du XV de France): "C'est une belle victoire. Quand on peut travailler deux semaines avec les joueurs, c'est un peu plus simple. On est content mais je reste frustré du fait qu'on ait perdu le premier test qui était imperdable alors que c'était beaucoup plus dur ici à Tucuman. Mais on a fait un match de qualité".

Les Français ont repris leur fil conducteur de Cordoba mais cette fois-ci sans indiscipline ni pêché d'orgueuil: mêlée dominatrice, touche soignée, présence appliquée dans les rucks. Avec un Frédéric Michalak précieux à la baguette (19 pts) et un Maxime Mermoz intenable, auteur d'un essai sur interception (56) et de deux services en or pour les deux ailiers Benjamin Fall (12) et Yoann Huget (34).

La leçon fut vite apprise par la jeune équipe argentine (la plupart des cadres sont au repos avant leurs débuts dans le Four Nations) menée 30 à 3 à la pause après trois essais de Fall, Huget et Machenaud. Felipe Contepomi inscrivait sur pénalité les trois seuls points argentins du premier acte. Les Pumas buvaient de nouveau la tasse à la reprise avec l'essai sur interception de Mermoz suivi du doublé de Huget (63) et d'un essai de Lapandry (68), avant de sauver l'honneur en fin de match grâce au 3e ligne Tomas De la Vega (74).

Première victoire en Argentine depuis dix ans

Pour ce second test, les sélectionneurs du XV de France avaient appelé le demi de mêlée Maxime Machenaud et Michalak, qui disputait son 56e match international. Machenaud vivait quant à lui sa première sélection. Le XV de France décroche sa première victoire en Argentine depuis dix ans. Quant aux Pumas, ils vont pouvoir méditer sur les erreurs qui les ont conduits à cette défaite, après avoir remporté leurs deux premiers tests ce mois-ci. Voici 15 jours, ils avaient battu l'Italie 37-22.

Pascal Papé (capitaine du XV de France): "Je suis très fier d'avoir fait ces quinze jours avec cette équipe. J'ai trouvé cette équipe très fraîche, avec de jeunes garçons qui ont la tête sous les épaules. Le staff a été plutôt sympa avec nous. On s'est fait remettre les pendules à l'heure mais on n'est pas rentré dans la sinistrose. On était vraiment pressé d'être aujourd'hui (samedi) pour en découdre. Quand on respecte le rugby , on sait faire de bonnes choses. J'ai beaucoup aimé ces jeunes car ils sont respectueux, ils savent d'où ils viennent, ils savent faire les choses dans l'ordre. Même si le rugby devient de plus en plus professionnel, on conserve un certain nombre de valeurs."

Gilles Gaillard