Maxime Médard (Toulouse)
Maxime Médard (Toulouse) | MICHEL VIALA

Le Stade Toulousain une classe au dessus

Publié le , modifié le

Après une première mi-temps accrochée, Toulouse a nettement dominé Montpellier (27-9) au stade Ernest-Wallon lors du match avancé de la 11e journée du championnat de France. Deux essais signés Maxime Médard -dont c'était le grand retour après huit mois d'absence- et Timoci Matanavou ont permis au Stade Toulousain de tranquillement gérer la fin du match. Les Rouge et Noir pointent au 2e rang du classement avant le choc Clermont-Toulon, samedi.

Le Stade Toulousain bénéficiait de la première pénalité du match. Suite à une mêlée écroulée sanctionnée par l'arbitre, McAlister ouvrait le score des 35 mètres (3-0, 3e). Montpellier égalisait dans la foulée suite à un hors-jeu de Galan après une belle action languedocienne (pénalité de Bustos Moyano, 3-3, 7e). Toulouse reprenait l'avantage à la 19e minute sur une pénalité des 50 m signée McAlister suite à une faute de Bias dans un ruck (6-3). 

Médard signe sa rentrée

Cinq minutes plus tard, la défense rouge et noire se mettait à la faute après un pilonnage en règle dans les 22 m adverses. Monsieur Clouté offrait la pénalité de l'égalisation à Bustos Moyano qui se chargeait de faire fructifier le tableau d'affichage (6-6). Le buteur argentin manquait toutefois une nouvelle pénalité pour les siens dans les minutes suivantes. Mais les Stadistes réagissaient en apportant de la vitesse et Privat était pris en flagrant délit de plongeon dans un regroupement. McAlister redonnait l'avantage aux siens quasiment du milieu de terrain (9-6, 31e). Mais le MHRC recollait de nouveau après une pénalité des 30 m dans l'axe de Bustos Moyano, l'arbitre ayant sanctionné une faute au sol toulousaine (9-9).

Maxime Médard (arrière du Stade Toulousain): "Je me suis senti comme un enfant de 12 ans. Etre absent, reprendre et en plus marquer un essai: je dois du champagne à toute l'équipe, Avant le match, j'étais tendu parce que j'ai perdu pas mal de repères, j'ai essayé de me calmer sinon je n'aurais pas fait le nécessaire. Pendant le match, j'ai parfois perdu mes repères, parfois couru pour rien. Il y a encore beaucoup de choses à revoir, mais ce soir c'est un bon match de rentrée".

Puis le Stade inscrivait un essai plein d'opportunisme: un essai en contre signé Maxime Médard, de retour sur les terrains après huit mois d'absence (depuis sa blessure -rupture du ligament croisé du genou- face à l'Ecosse dans le Tournoi des six nations). Plutôt dominé, le Stade Toulousain parvenait néanmoins à mener (14-9) à la pause.

Toulouse termine plus fort

Le pack toulousain reprenait son travail de sape dès l'amorce de la seconde période. La mêlée adverse était sanctionnée et McAlister ajustait la mire… mais le ballon tombait juste en dessous de la barre transversale (47e). Ce n'était que partie remise. Après une faute de Bias dans un regroupement, McAlister donnait de l'air à Toulouse (17-9, 56e). Juste après, les hommes de Fabien Galthié commettaient une nouvelle faute de défense mais l'ouvreur néo-zélandais de Toulouse ratait les perches.

Fabien Galthié (manageur de Montpellier): "On laisse trop de choses en route. Peu à peu, on perd confiance et eux à l'inverse en gagnent. On perd le fil conducteur après l'essai +casquette+ en première mi-temps, c'est dommage. Après, on n'arrive pas à revenir et l'écart se creuse".

Les joueurs de Guy Novès se détachaient irrésistiblement en fin de partie grâce à une nouvelle pénalité de McAlister suivie d'un essai signé Matanavou après une action collective provenant d'une perte de balle de Beattie (27-9 après la transformation). Une victoire logique pour le double champion de France en titre.