Le Stade Phocéen en liquidation judiciaire

Publié le , modifié le

Le Stade Phocéen, club marseillais de rugby de Fédérale 1 (3e div.) où a brièvement évolué l'ancien international néo-zélandais Jonah Lomu, a été placé en liquidation judiciaire en raison d'importantes difficultés financières.

Après des semaines d'incertitude, le Tribunal de commerce a prononcé mercredi la liquidation judiciaire de la structure professionnelle (SASP) du club, présidée par Jean-Philippe Claret, et nommé un mandataire judiciaire. Ce dernier devrait prononcer d'ici deux semaines le licenciement de la quarantaine d'employés, dont une trentaine de joueurs. "Nous espérons pouvoir finir la saison en Fédérale 1 avec nos jeunes joueurs", a souligné à l'AFP Gilles Carassic, président de l'Association, structure amateur du club qui compte de son côté quelque 490 membres, dont 200 dans les équipes de jeunes.

Avec l'ambition d'accéder à terme à la ProD2, le Stade Phocéen, alors appelé Marseille-Vitrolles, avait recruté de grands noms. Ainsi, Alain Hyardet, ancien entraîneur de Perpignan, Béziers, Clermont ou Montpellier était arrivé en 2009. Et le club avait créé la sensation en faisant signer la même année l'ancienne star des All Blacks, Jonah Lomu, alors âgé de 34 ans et en toute fin de carrière/ Il n'avait disputé que quelques rencontres. Après avoir manqué de peu l'accession en ProD2, l'équipe avait été rétrogradée pour des raisons administratives en Fédérale 2, avant de remonter la saison dernière et de connaître de nouveau de graves difficultés financières. Cette liquidation judiciaire "était inévitable", a commenté, M. Carassic, amer. "C'est un gros gâchis", a-t-il ajouté.

AFP