Queensland Reds Canterbury Crusaders Sonny Bill Williams Cooper 07 2011
Sonny Bill Williams et les Crusaders n'ont pas pu stopper Cooper et les Reds | AFP - Greg Wood

Le Queensland au sommet du Super-15

Publié le , modifié le

Pour leur première finale du Super-15, les Australiens des Queensland Reds ont remporté leur premier titre en battant (18-13) les Néo-Zélandais des Canterbury Crusaders qui tentaient de décrocher leur 8e sacre. Deux éclairs, deux exploits de Ioane (50e) et Genia (68e) ont répondu à celui de Carter (34e) et ainsi offert le trophée à l'équipe d'Ewen McKenzie, l'ancien entraîneur du Stade Français qui avait raté par deux fois le précieux sésame avec les Waratahs.

A deux mois du début de la Coupe du monde, la finale du Super-15 avait des airs de répétition. Car à chaque fois, la tendance lourde du jeu développé lors de l'épreuve planétaire est fortement influencé par le jeu de l'hémisphère Sud. Surtout lorsqu'elle oppose une équipe australienne à une équipe néo-zélandaise en finale du Super-15. Deux équipes construites autour de nombreux internationaux de deux nations favorites pour le titre mondial. Le XV de France, qui débute un stage à Chambon-sur-Lignon, sera bien avisé de bien regarder cette rencontre, et même plusieurs fois. Un match qui s'est joué en deux temps, avec une intensité physique extraordinaire, et trois éclairs pour autant d'essais dans un affrontement extrêmement musclé.

Pendant toute la première période, les Crusaders ont imposé un rythme de folie, enchaînant les temps de jeu, relançant tous les ballons même dans leurs 22m, imposant un combat physique incroyable à leurs adversaires. Obligée de défendre partout, dominés en mêlée fermée, les Reds ont rapidement été dans le rouge, même si c'est leur talentueux ouvreur, Quade Cooper qui ouvrait le score en passant une pénalité à la 31e minute, après que son homologue Dan Carter ait raté son occasion quelques minutes avant (15e).Mais l'ouvreur néo-zélandais n'est pas homme à laisser son équipe pénalisée par une de ses erreurs. Trois minutes après l'ouverture du score, il profitait de l'avancée de ses avants pour défier la ligne défensive adverse, la franchissant grâce à un subtil et intelligent coup de pied à suivre à ras de terre pour lui-même, qu'il récupérait avant de s'affaler dans l'en-but (34e, 3-7). Juste avant, le demi d'ouverture des Wallabies ramenait le sien avec une nouvelle pénalité (38e, 6-7).

Au retour des vestiaires, malgré une pénalité de Carter (49e, 6-10), Canterbury était moins dominateur, commettait de plus en plus de fautes et affichait quelques largesses défensives. La débauche d'énergie de la première période, pour un avantage d'un petit point à la pause, se faisait peut-être sentir dans les corps. Et l'ailier Ioane en profitait pleinement, sur une récupération à 45m, pour enchaîner crochets et accélération pour perforer une défense néo-zélandaise montée en ordre dispersé, allant jusqu'à l'essai (50e, 13-10). Encore une fois, l'ouvreur All Black redonnait de l'espoir aux siens avec une nouvelle pénalité (56e, 13-13), mais les coéquipiers de Richie McCaw perdaient de leur impact, de leur fraîcheur, et si l'essai en contre de Simmons était invalidé pour un en-avant, ce n'était que partie remise. Sur un ballon récupéré dans leur moitié de terrain, les Reds enclenchaient la marche avant, grâce à leur demi de mêlée. Will Genia, ballon en mains, hésitait à passer, à partir, et c'est finalement cette option qu'il prenait pour entrer dans le coeur de la défense des Crusaders, encore une fois bien mal organisés. Près de 60 mètres plus loin, il pouvait plonger dans l'en-but, pour le deuxième essai de son équipe, non transformé par Cooper (68e, 18-13). Toujours à portée d'un essai transformé, l'équipe du Queensland tremblait encore plus en voyant un nouvel échec de Cooper au pied (75e), mais Canterbury n'avait plus d'essence dans le moteur. Incapable de franchir la ligne d'avantage, incapable de tenir le ballon, l'équipe ne s'approchait plus de la terre promise, laissant au Queensland le soin de décrocher son premier succès dans le Super-15, le premier de cette épreuve à quinze équipes. Les Crusaders voulaient rendre hommage aux victimes du tremblement de terre de Wellington, qui les a obligés à passer toute la saison loin de leur terre pour parcourir 100 000km en vingt semaines de compétition. Ils ne pourront pas le faire.

L'Australie supérieure à la Nouvelle-Zélande ? Tout le peuple néo-zélandais espère bien que ce ne sera pas la tendance du mois de septembre et d'octobre prochains.

Réactions

Ewen McKenzie (entraîneur des Queensland Reds): "En seconde période, nous nous sommes appliqués à bien utiliser le ballon, c'est ce que nous savons faire de mieux. Nous savions que si nous mettions la main sur le ballon, cela les fatiguerait et les mettrait hors du coup, ce que nous avons fait en y mettant la manière."
Richie McCaw (capitaine des Canterbury Crusaders): "Je suis bien sûr fier de la manière dont les gars se sont mis à la tâche toute l'année, au milieu de toutes ces difficultés. Nous n'avions pas d'excuse pour gagner ou perdre. Nous étions prêts à jouer une finale mais nous n'avons pas été assez forts. Je sais que l'équipe ne voulait se donner aucune excuse mais je suis fier de cette chance que nous nous sommes donnés, et quand même déçu d'être second."

Palmarès

Formule à 15 équipes:
2011: Queensland Reds (AUS)
Formule à 14 équipes:
2010: Northern Bulls (RSA)
2009: Northern Bulls (RSA)
2008: Canterbury Crusaders (NZL)
2007: Northern Bulls (RSA)
2006: Canterbury Crusaders (NZL)
Formule à 12 équipes:
2005: Canterbury Crusaders (NZL)
2004: ACT Brumbies (AUS)
2003: Auckland Blues (NZL)
2002: Canterbury Crusaders (NZL)
2001: ACT Brumbies (AUS)
2000: Canterbury Crusaders (NZL)
1999: Canterbury Crusaders (NZL)
1998: Canterbury Crusaders (NZL)
1997: Auckland Blues (NZL)
1996: Auckland Blues (NZL)