Le président de l'ASM Clermont Eric de Cromières est décédé

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emmanuel Rupied
Eric de Cromières

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le club de rugby de Clermont a annoncé ce jeudi le décès dans la nuit de son président Eric de Cromières. Il avait 66 ans. Il occupait ce poste depuis 2013 et avait été champion de France avec l'ASM en 2017.

à voir aussi Laporte, Simon, Dusautoir... Le monde du rugby rend hommage à Eric de Cromières, le président de l'ASM, décédé à l'âge de 66 ans Laporte, Simon, Dusautoir... Le monde du rugby rend hommage à Eric de Cromières, le président de l'ASM, décédé à l'âge de 66 ans

"C’est avec une grande tristesse que l’ASM Clermont Auvergne à la douleur de vous faire part du décès, cette nuit, de son président depuis juin 2013, Éric de Cromières à l’âge de 66 ans" a communiqué ce matin le club jaunard sur les réseaux sociaux. 

Une lutte contre le cancer

Eric de Cromières avait annoncé début juillet souffrir d'un cancer depuis quelques mois, dans un entretien au journal La Montagne. "C’est l’issue qui peut être désagréable, mais le cancer lui-même, pour moi c’est une maladie comme les autres", avait-il indiqué. Une situation qui ne l'avait pas empêché à l'époque de continuer à participer aux réunions du Top 14 et de la LNR en vue d'une reprise du championnat. Son président, Bernard Laporte a tenu à rendre hommage dans un tweet le président défunt saluant "un grand dirigeant et un homme généreux. Il aimait les autres. Il aimait les Clermontois. Il aimait les supporters de son club."

Membre du conseil d'administration du club depuis 2006, De Cromières en était devenu le président en 2013 succédant à René Fontès, dirigeant historique de l'ASM décédé en 2019. C'est sous Fontès que les Jaunards avaient fini par soulever le Bouclier de Brennus en 2010 après trois finales perdues consécutivement. De Cromières les a maintenus au plus haut niveau national et européen en gardant la même politique :  stabilité de ses équipes dirigeantes (Franck Azéma est manager depuis 2014), formation des jeunes du club et un recrutement judicieux.

Entre diplomatie et fermeté

Apprécié dans le milieu pour ses qualités de fin diplomate, De Cromières savait aussi faire preuve de fermeté. Il s'était ainsi opposé début 2017 à la mise en place de contrats fédéraux, une volonté de Bernard Laporte devenu président de la Fédération française. Il avait ensuite participé à la commission pour trouver une sortie de crise entre la Fédération et la Ligue.

A sa tête, l'ASM avait notamment remporté son second titre de champion de France en 2017, ainsi que le Challenge européen en 2019. Il a atteint deux fois la finale de la Coupe d'Europe (2015 et 2017). Le comité d'administration se réunira dans les prochains jours pour désigner un successeur.