Le maire de Bayonne essaye de recoller les morceaux

Publié le

Le maire UMP de Bayonne, Jean Grenet, a appelé, dans un communiqué, "à la raison de tous" après le départ entériné de l'Aviron bayonnais de Bernard Laporte, un de ses administrateurs, et celui annoncé d'Alain Afflelou, son parrain majeur. "Le club Aviron Bayonnais n'est la propriété de personne, ni de ses dirigeants passés", actuels ou futurs, souligne le premier magistrat qui rappelle que la Ville est le "premier partenaire institutionnel" et son stade municipal.