Wenceslas Lauret plaque Yann Labritt Biarritz Bourgoin 2010
Wenceslas Lauret (Biarritz) plaque Yann Labritt (Bourgoin) | AFP - Philippe Merle

Lauret aligné d'entrée contre les Boks

Publié le , modifié le

Les entraîneurs du XV de France ont offert une première titularisation au 3e ligne de Biarritz Wenceslas Lauret contre l'Afrique du Sud, samedi au Cap en ouverture de la tournée estivale française. Lauret, 21 ans, a intégré le groupe France pour la première fois à l'occasion de cette tournée. Il a été préféré dans le XV de départ au Toulousain Louis Picamoles, le Clermontois Julien Bonnaire glissant au centre de la troisième ligne.

Le pilier clermontois champion de France Thomas Domingo formera, avec le  finaliste malheureux perpignanais Nicolas Mas, la première ligne autour du  talonneur Dimitri Szarzewski. En 2e ligne, Lionel Nallet sera associé à Romain  Millo-Chluski, qui n'a plus joué en bleu depuis le 28 novembre contre la  Nouvelle-Zélande. La charnière Parra/Trinh-Duc est confirmée et la paire de centre, en  l'absence sur blessure de Yannick Jauzion et de Mathieu Bastareaud, sera formée  par les Perpignanais Maxime Mermoz et David Marty. Mermoz n'a plus joué en bleu  depuis la victoire (20-13) contre les Springboks en novembre. Les Toulousains Clément Poitrenaud et Vincent Clerc et le Clermontois  Aurélien Rougerie forment le triangle arrière. Les Français affrontent les Springboks samedi au Cap, puis s'envoleront pour  l'Argentine où ils joueront contre une sélection provinciale le 18 juin, puis  contre les Pumas le 26 juin à Buenos Aires.    

Lièvremont s'est montré enthousiaste: "En troisième ligne, il y avait deux certitudes: Julien Bonnaire et Thierry  Dusautoir, avec trois profils de joueurs extrêmement différents" pour la  compléter, a expliqué Lièvremont: "la densité de Louis Picamoles, l'apport en  touche de Lambolet et Wen, qui est le plus jeune des trois. Mais on a privilégié  cette option en terme de dynamisme, de puissance." Le grand perdant de ce choix, arrêté lundi, est le 3e ligne toulousain Louis  Picamoles, qui n'a plus revêtu le maillot bleu depuis la victoire (20-13)  contre... l'Afrique du Sud le 13 novembre à Toulouse. "Il y a une stratégie de coaching avec des joueurs dynamiques: Julien  Pierre, Jean-Baptiste Poux et Guilhem Guirado. Et Louis qui va certainement nous  faire du bien à la 50e minute", a d'abord précisé Lièvremont. "Mais j'attendais plus de Louis cette saison. Il a 22, 23 ans, son  potentiel, on le connaît. Il n'a pas participé à l'aventure du Tournoi. Je pense  qu'il doit être légitimement déçu et ça doit appeler une remise en question", a  poursuivi l'entraîneur du XV de France.

Composition du XV de France:
Poitrenaud (Stade Toulousain) - Clerc (Stade Toulousain), Marty (Perpignan),  Mermoz (Perpignan), Rougerie (Clermont) - (o) Trinh-Duc (Montpellier), (m) Parra  (Clermont) - Lauret (Biarritz), Bonnaire (Clermont), Dusautoir (Stade  Toulousain, cap.) - Millo-Chluski (Stade Toulousain), Nallet (Racing-Métro) -  Mas (Perpignan), Szarzewski (Stade Français), Domingo (Clermont)
      
Remplaçants: Guirado (Perpignan), Poux (Stade Toulousain), Pierre  (Clermont), Picamoles (Stade Toulousain), Yachvili (Biarritz), Skrela (Stade  Toulousain), Andreu (Castres)