angleterre australie rugby
La joie des joueurs anglais | WILLIAM WEST / AFP

L'Angleterre poursuit sa série d'invincibilité face à l'Australie

Publié le , modifié le

L'Angleterre d'Eddie Jones a poursuivi sa série d'invincibilité sur l'année 2016, en remportant sa 14e victoire consécutive face à l'Australie (37-21) samedi dans la dernière rencontre de la Tournée d'automne. Les Australiens battus trois fois sur leur sol au printemps dernier par le XV de la Rose affichaient l'ambition de le faire tomber à Twickenham. Ils ont dû baisser pavillon dans une deuxième période totalement dominée par les Anglais.

Le record de victoires pour l'Angleterre est donc égalé....  Il remontait à 2003, l'année de sa victoire en Coupe du monde. Cette année-là, les Anglais avaient battu en finale l'Australie entraînée à l'époque par... Eddie Jones.

L'Australie, avec à sa tête Michael Cheika, enchaîne de son côté une deuxième défaite consécutive après celle contre l'Irlande (27-24). Après les difficiles victoires sur l'Ecosse (23-22) et la France (25-23), les Wallabies repartent de leur tournée européenne avec plus de doutes que de certitudes, au terme d'une année 2016 compliquée.

Des Anglais en confiance

Cette rencontre a peut-être celle de trop pour des Wallabies en bout de course. Elel a en tout cas été à l'image de la dynamique actuelle des deux équipes, avec une Angleterre conquérante et confiante face à une Australie en difficulté, qu'elle aura donc battue quatre fois cette année, dont trois fois chez elle, une première historique.

Le match avait pourtant bien commencé pour l'Australie qui menait rapidement 10-0 grâce à une pénalité de Bernard Foley et un essai transformé de l'ailier Sefa Naivalu (7e), absent lors de la défaite contre l'Irlande le week-end dernier. Mais c'était avant que Joseph n'ouvre son compteur (30e) et que Owen Farrell ne convertisse deux pénalités pour permettre aux Anglais de prendre les devants (13-10). Juste avant la mi-temps, Foley redonnait un maigre avantage aux Wallabies grâce à deux pénalités (16-13).

Objectif deuxième Grand Chelem

Mais si la première période avait offert une opposition équilibrée, la deuxième tournait à l'avantage du XV de la Rose qui allait prendre le large grâce à un bon Farrell (15 points marqués sur l'ensemble du match) et deux essais de Marland Yarde (45e) et Ben Young (50e). Même si pour des Australiens physiquement marqués, Sekope Kepu réduisait l'écart à la 66e minute, ce n'était qu'un sursaut, car Joseph scellait la victoire anglaise avec son deuxième essai de l'après-midi dans les dernière minutes du match (75e).

Après donc une année 2016 extraordinaire sous les ordres de son coach australien, l'Angleterre peut aborder le Tournoi des Six nations de l'année prochaine sereinement, et dans le costume du favori, pour peut-être engranger un deuxième grand chelem d'affilée. Rendez-vous en février... pour l'ouverture contre le XV de France.   

Christian Grégoire