Angleterre - Ausrtralie
Jonny May inscrit le derrière essai anglais | AFP - Olly GREENWOOD

L'Angleterre fait basculer l'Australie

Publié le , modifié le

L'Angleterre a poursuivi sa série victorieuse contre l'Australie, en s'imposant face aux Wallabies en fin de match (30-6) samedi à Twickenham. Le match très serré jusqu'alors (6-0 à la pause) s''est vraiment décanté à l'heure de jeu, après un essai de contre anglais. Celui-ci a remis les Anglais en confiance alors que les Australiens, au contraire, ont perdu le fil de la rencontre, encaissant trois essais dans les dix dernières minutes.

Déjà victorieux quatre fois l'année dernière face à ces mêmes Wallabies, les Anglais confirment leur rang de N.2 mondiaux, même si encore une fois, ils ont longtemps pratiqué un rugby essentiellement de combat, manquant pour le moins d'inspiration. Mais leur capacité à tenir leurs adversaires à distance, à gratter les ballons et à opposer une solide bloc défensif, leur a permis de ne rien concéder, et de profiter comme souvent des ballons de raccroc. Ce fut l'occasion à la 56e minute, sur une perte de ballon de Kuridan alors que les Australiens étaient à l'attaque...Daly le prolongeait au pied pour aplatir. Surpris par cet essai contre le cours du jeu, les Australiens se sont lancés à l'abordage, inscrivant même un essai par Koroibete, refusé car lle ablon n'avait été correctement aplati. Les Anglais ont subi durant dix grosses minutes. Sans toutefois plier. A contrario, ce sont eux qui ont retourné la rencontre, en trouvant enfant des lancements de jeu et assommant, les Australiens par des essais de Joseph, May puis Care.

Le Pays de Galles se fait peur

A Cardiff, le Pays  de Galles s'est fait peur devant la Géorgie. Le XV du Poireau a dû sérieusement batailler pour venir à bout d'une solide formation géorgienne s'appuyant sur une mêlée de fer, solide sur ses fondamentaux,  dans la conquête et dans les rucks. Les Gallois sont même passés tout près du couperet, car les Géorgiens auraient tout à fait pu bénéficier d'une essai de pénalité en fin de match... mais l'arbitre français M.Raynal a estimé que la domination de la Géorgie dans la poussée n'était pas suffisante pour lui accorder cet avantage. 

A Florence, l'Argentine à relever la tête après une série noire en début de saison, en s'imposant face à l'Italie 31-15. Dernière avec un zéro pointé dans le Rugby Championship, l'Argentine, en quête d'identité, avait connu un cinglant revers la semaine dernière face à l'Angleterre (21-8). Ce samedi, Daniel Hourcade a donc tenté une nouvelle combinaison, en mettant dès le départ de la rencontre Nicolas Sanchez à l'ouverture, auteur du seul essai marqué par l'Argentine face au XV de la Rose. Mais à peine 7 minutes après le coup d'envoi, il sort dix minutes, remplacé par le vétéran Hernandez. Une fenêtre de tir assez courte mais qui permet à ce dernier d'ouvrir le score pour les Pumas sur une pénalité (13), suivie d'un essai de Cancelliere (27). Enchaînant les pénalités (15, 23, 33), l'Italie termine toutefois la première période avec une courte avance (9-8).

Au retour des vestiaires, les Argentins se montrent plus conquérants pour repasser devant. Sanchez signe trois pénalités (46, 54, 60) et transforme l'essai de Kremer (70) pour permettre à son équipe de prendre le large (24 - 15). Un nouvel essai argentin suivi d'une transformation à la 83e minute enfonce définitivement le clou et se rassurer. Sergio Parisse et les siens, qui avaient mis fin la semaine dernière lors de leur premier test-match à une série de neuf défaites consécutives en battant les Fidji (19-10), replongent eux de nouveau dans le doute..