L'Angleterre domine l'Australie

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
 Les Anglais ont inscrit 4 essais contre les Australiens
Les Anglais ont inscrit 4 essais contre les Australiens. | Ben STANSALL / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Angleterre a terminé sa série de tests de novembre par une large victoire sur l'Australie 37-18 samedi à Twickenham, acquise en seconde période et qui vient compenser un premier semestre 2018 décevant pour le XV de la Rose.

Les Anglais bouclent un automne satisfaisant avec trois succès (Afrique du Sud, Japon et Australie) pour une courte défaite (Nouvelle-Zélande 16-15). De quoi relever la tête après leur lourde chute dans le Tournoi des six nations (5e place) et leur deux revers sur trois en Afrique du Sud en juin. Les Wallabies seront certainement soulagés d'en finir avec 2018, eux qui n'ont eux remporté que 4 matches en 13 rencontres. A moins d'un an de la Coupe du monde, le mandat de Michael Cheika prend des allures de calvaire.

Une déferlante d'essai anglais en 2e

Les Anglais ont mis une période à se débarrasser de leurs opposants. La seconde moitié du match a été à sens unique: 24-5. Elliot Daly a débloqué la situation au retour des vestiaires, alors que les Wallabies avaient mieux terminé la première période (13-13): lancé après contact par l'ouvreur Owen Farrell, il a déposé Will Genia et échappé à Dane Haylett-Petty pour finir sa course de 35 m dans l'en-but (44e, 20-13). Le même Cokanasiga aurait dû conclure en trouvant Henry Slade sur son extérieur mais il a été trop gourmand, et un excellent retour de Michael Hooper a évité au score de prendre des allures de déroute pour l'Australie (60e). De même, l'essai de Jonny May après une remontée quasi-entière de terrain a été refusé, le ballon joué au pied par Slade ayant rencontré la ligne de touche (69e).

Les Wallabies peuvent regretter l'essai refusé à Haylett-Petty pour une passe en avant (27e) alors que l'arbitre Jaco Peyper l'avait dans un premier temps accordé. Et l'obstruction d'Owen Farrell sur Izack Rodda (40e), sanctionnée d'une pénalité alors que le deuxième ligne était tout proche de l'en-but.

AFP