Maleli Kunavore
Maleli Kunavore en 2007, lors de la seule Coupe du monde qu'il a disputée avec les Fidji | AFP - LIONEL BONAVENTURE

L'ancien Toulousain Kunavore est décédé à 29 ans

Publié le , modifié le

L'ancien ailier ou centre international du Stade Toulousain, Maleli Kunavore, est décédé dans la nuit à l'âge de 29 ans, annonce la Fédération fidjienne, qui ne précise par la cause de son décès. Il avait mis un terme à sa carrière voici deux ans, peu après avoir été opéré pour un problème cardiaque. Il comptait 7 sélections avec les Fidji, et a fait les beaux jours de Toulouse de 2005 à 2010.

Cela n'a été qu'une rumeur au début. Et un communiqué de la Fédération fidjienne de rugby a officialisé l'information: à 29 ans, Maleli Kunavore est mort. "C'est si triste de perdre un coéquipier rugbyman aussi jeune. Kunavore était un joueur très doué et talentueux. Nos pensées et prières vont à sa famille", déclare sur le site internet Sale Sorovaki, responsable du développement au sein de la Fédération fidjienne. La cause de son décès n'a pas été communiquée. La Fédération indique seulement que Kunavore est décédé au Suva Private Hospital.

Maleli Kunavore a été, durant cinq saisons (2005-2010), l'un des cadres du Stade toulousain. Pouvant jouer ailier, arrière ou même centre, il alliait puissance physique et vitesse, se mettant toujours au service du collectif. Sélectionné à 7 reprises avec la sélection fidjienne, il avait participé à la Coupe du monde 2007, où les Fidji avaient atteint les quarts de finale. Très discret dans les médias, il était souvent brillant sur le terrain. Il avait été champion de France avec les Toulousains en 2008, mais il avait dû interrompre sa carrière à la suite de problèmes cardiaques.

Durant la journée, les témoignages ont été nombreux. Le Stade Toulousain bien sûr qui parlait "d'une immense tristesse", rappelant les 14 essais sur 80 matches joués sous ce maillot. Mais aussi ces anciens partenaires du Stade Toulousain ou anciens adversaires, notamment sur Twitter. "Triste nouvelle ce matin", écrivait Yannick Nyanga, qui est avec l'équipe de France. "Une pensée à la famille", ajoutait Maxime Médard. "La vie est trop court", accentuait Maxime Mermoz, qui l'a côtoyé à Toulouse. "Triste jour! Terrible nouvelle", lançait Pierre Rabadan.Avant le match au sommet entre Toulouse et Clermont, le 1er décembre, une minute de silence sera observée pour lui rendre hommage.